Le Jet Surf arrive et la navigation dans la rade est amusante

Lorsque vous vous arrêtez avec votre bateau dans une rade, vous ne vous contentez plus de la classique baignade et de quelques trempettes. Outre les Sup gonflables, les kayaks et toutes sortes de jouets nautiques, il est désormais possible de faire du Jet Surfing, une planche de surf avec un moteur électrique intégré qui permet de glisser à volonté et sans effort.

Pour nous, plaisanciers, les gadgets à emporter en croisière sont désormais un compagnon permanent, qui suit les dernières tendances et les nouveautés de la saison. Ces dernières années, nous avons pris des kayaks gonflables, des planches de Stand Up Paddle, des planches de kitesurf avec Hydrofoil et dernièrement aussi Wing Foil. Bref, tous les moyens sont bons pour enrichir nos journées au mouillage, vivre la mer de manière dynamique et accumuler des heures et des heures de plaisir. Cette année, une dernière avancée technologique se profile à l’horizon de notre vie à bord et promet de belles opportunités pour rendre nos vacances en mer encore plus belles. Il s’agit du Jet Surf, une planche de surf dotée d’un moteur électrique intégré qui vous permet de glisser sans effort à la surface de l’eau. Ce “jouet marin” hi-tech extrêmement amusant et sûr peut atteindre une vitesse maximale de plus de 30 nœuds et est capable d’atteindre les vagues sans aucun effort. De plus, il est totalement écologique : il est conçu pour combiner sécurité, sport et plaisir sans nuire à l’environnement grâce à son alimentation électrique sans émission. En outre, le jet surf électrique émet un bruit extrêmement faible, ce qui réduit également la pollution sonore.

Il est idéal pour tous, de ceux qui veulent faire prudemment leurs débuts dans le surf à ceux qui n’ont plus le physique mais veulent quand même s’amuser. Il permet également de surfer lorsqu’il n’y a pas de vagues et de glisser non seulement dans la mer mais aussi sur les rivières, les lacs et les canaux urbains. Ce n’est pas un hasard si elle est immédiatement devenue très populaire et a suscité une grande curiosité chez les plaisanciers également. Lors du dernier salon nautique de Gênes, un stand entièrement consacré à cette nouveauté était toujours plein de monde, signe évident de l’intérêt pour cette nouvelle forme de sport nautique. Le marché du Jet Surf est en pleine croissance et plusieurs marques se font un nom. Jetons un coup d’œil à certains des modèles les plus intéressants proposés par cinq grandes marques.

YuJet Surfer, le plaisir vient de Floride

Le YuJet Surfer est né à Fort Lauderdale, en Floride (États-Unis), buen retiro pour les retraités américains mais aussi destination favorite des amateurs de sports nautiques. Lors du salon nautique international de la ville, l’un des plus importants salons nautiques au monde, a été présentée récemment cette planche en fibre de carbone qui vole jusqu’à 20 nœuds et qui, selon l’entreprise, garantit 40 minutes d’autonomie ou une distance de 16 miles. Le moteur électrique qui actionne le jet d’eau est alimenté par une batterie amovible au lithium-ion de 36mAh, ce qui permet de programmer des séances plus longues ou de louer le YuJet. Le prix débute à 8 800 euros.

Les concepteurs comparent YuJet à un skateboard électrique actionné par une télécommande sans fil portable avec une gâchette qui permet de moduler la vitesse. Le contrôleur est orange vif, donc très visible, et flotte pour faciliter le rattrapage. Par rapport aux autres planches de surf électriques, l’e-foil ne s’élève pas hors de l’eau, mais reste à la surface.

Flyer One, volez sur l’eau grâce aux hydrofoils

En plus de l’adrénaline que procure le fait de fendre les vagues, le Flyer One vous permet de vous élever au-dessus de l’eau grâce à des appendices hydrofoils spéciaux situés sous la planche. Quant aux performances, il peut atteindre une vitesse maximale de 22 nœuds grâce à son moteur de 6 kW et, selon la société, offre une autonomie de 55 à 85 minutes. L’e-foil est contrôlé par une télécommande portable Bluetooth qui offre 24 options de vitesse plus une fonction de limitation de la vitesse pour les jeunes ou les débutants. La garantie est d’un an et s’applique également à la batterie, mais dans la limite de 400 cycles de charge.

La possibilité de connecter l’e-foil à un petit canot pneumatique comme un moteur hors-bord est également intéressante. Le Flyer One peut être acheté sur la plateforme Kickstarter et le modèle de base commence à un prix de 4 000 euros.

Fliteboard, beaucoup de puissance et d’autonomie

La FliteBoard est une planche de surf électrifiée australienne qui fait son chemin dans le monde entier. En Italie, on l’a vu glisser avec élégance sur les canaux de la lagune de Venise en 2019, plus précisément à l’Arsenale pendant le salon nautique. Sa propulsion est assurée par un moteur sans balais d’une puissance de 3 700 Watts qui garantit une vitesse maximale de 22 nœuds (45km/h). L’autonomie, assurent les Australiens, est d’environ 90 minutes. On peut s’amuser et le système des ” écoles ” dédiées à cette nouvelle planche est présent non seulement en Australie mais aussi en Italie : de la Versilia à Rome à la Costa Smeralda en Sardaigne.

Il peut également être commandé dans notre pays grâce à un réseau d’agents commerciaux et son prix commence à 9 900 euros.

Lift Foils, le résultat d’une start-up de jeunes surfeurs

La Lift Foils est une planche avec un moteur électrique intégré qui a été créée dans un garage de Porto Rico par des surfeurs passionnés par la propulsion hi-tech écologique, les batteries au lithium et les systèmes sans fil. Leur démarrage a été un succès immédiat et le Lift Foils est désormais considéré comme un point de repère dans la communauté mondiale des passionnés. La planche est propulsée par un moteur de 5 kW et vole jusqu’à 21 nœuds tandis que l’autonomie est d’environ 60 minutes. Le coût est d’environ 12 000 euros.

Radinn, la planche qui voyage à 30 nœuds

Les Suédois se sont également lancés à corps perdu dans le marché du jet surf avec le modèle Radinn. Ici aussi, il s’agit d’un e-foil, c’est-à-dire d’une planche équipée d’appendices ailés qui réduisent les frottements et permettent de sortir complètement de l’eau à des vitesses impressionnantes : jusqu’à 30 nœuds. Quant à l’autonomie, elle varie considérablement en fonction du modèle que vous choisissez et configurez, mais elle se situe entre 25 et 45 minutes. Quant au prix, il va d’un peu plus de 6 000 euros à 13 000 euros pour le modèle supérieur.

Sur mon voilier, je veux une hélice électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.