Travail à bord : nettoyage des coussins, housses et tissus extérieurs

Lors du nettoyage et de l’entretien, n’oubliez pas les cadres en acier ou en aluminium. Là aussi, il existe des produits anticorrosion et de nettoyage spécifiques qui prolongent leur durée de vie.

Nettoyage des coussins du bateau – commencez par le rembourrage

Une attention particulière doit être accordée au nettoyage des coussins à bord. Nous parlons des sièges du cockpit, mais aussi des matelas sur lesquels on s’allonge dans les bains de soleil du pont. En général, ces accessoires, s’ils sont de qualité, peuvent bien résister aux intempéries et au sel, mais avec le temps, ils se salissent naturellement, se tachent et montrent des signes d’usure. Comment les garder beaux et efficaces à tout moment, ou les régénérer en leur redonnant leur état d’origine même en présence de taches ?

Les coussins de bord sont des éléments multicouches constitués d’un élément de rembourrage interne recouvert d’une doublure en tissu ou en matériaux synthétiques tels que le cuir vinyle ou l’alcantara. Pour les nettoyer correctement, il est donc nécessaire de commencer par le rembourrage intérieurqui, bien que cachés à la vue, retiennent dans une certaine mesure toutes les substances (poussière, eau, graisse, huile, etc.) qui arrivent de l’extérieur. Le rembourrage est normalement fait de polyuréthane. Si c’est le cas à cellules ferméesIl suffit de le rincer périodiquement à l’eau douce et, en cas de saleté tenace, de le frotter avec une éponge douce. Si, en revanche, le polyuréthane intérieur est cellules ouverteset donc absorbant, il est préférable d’effectuer le travail de nettoyage avec plus de précaution, en essayant peut-être d’enlever le gros de la saleté avec un aspirateur et en laissant la tâche de finition à une éponge humide.

Couvertures de séchage

Nettoyage des tissus d’ameublement à bord

Passons maintenant aux tissus d’ameublement des coussins intérieurs et extérieurs, qui peuvent être constitués de divers matériaux, chacun devant être traité différemment. Commençons par les tissus les plus délicats comme le mélange de lin. Comme il s’agit d’un matériau délicat, les taches éventuelles doivent être confiées à un teinturier spécialisé, sinon le bricolage risque de laisser des auréoles. Si, au contraire, aucune tache tenace n’est visible, il suffit de laver à la main à l’eau froide ou en machine à laver sans essorage. On peut suivre plus ou moins la même procédure pour la couvertures en pur cotonpour le chenille e l’alcantara.

D’autre part, et les tissus en nylon, polyester o microfibre, en général, nous avons affaire à des matériaux qui sont définitivement résistants à la salissure et, en tout cas, facilement tachables. Si les taches sont causées par des huiles, des graisses, des boissons, des cosmétiques ou du café, elles peuvent être facilement éliminées avec des dégraissants et des détergents à pH neutre. Les taches plus difficiles, comme les sirops ou les encres, peuvent être éliminées avec de l’alcool dénaturé, tandis que la grande majorité des taches courantes peuvent être éliminées avec du savon neutre et de l’eau douce mélangée à de l’ammoniac. Là encore, un bon détergent pour tissus nautiques garantira le résultat sans risquer d’endommager les coussins du bord.

Enfin, aucun problème pour nettoyer tous ces sièges de bord recouverts de matériaux synthétiques compacts comme le similicuir, qui est imperméable et facile à nettoyer avec un chiffon et du savon en spray. Attention dans ce cas à l’utilisation de produits contenant de l’alcool, qui peuvent endommager les matières plastiques. Enfin, les charnières éventuelles de chaque composant doivent également être protégées en les traitant avec des lubrifiants à base de silicone ou de ptfe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.