Comment renouveler les coussins de votre bateau ou de votre annexe ?

Avec le temps et l’agression des agents atmosphériques, les coussins de notre bateau ou de notre annexe peuvent perdre leur forme ou présenter des taches de saleté ou pire, des traces de moisissure. Voici comment les nettoyer à fond, les traiter correctement et les remettre en forme.

Les coussins de nos bateaux ou de nos dériveurs sont désormais des composants produits dans toutes les formes et couleurs par les fabricants de bateaux. Ces accessoires assurent un confort optimal à bord et contribuent également à l’esthétique générale. En fait, ils sont souvent la toute première chose qui attire l’attention des personnes à bord. Pour les garder en parfait état, il faut toutefois les entretenir régulièrement et les nettoyer en saison. Le sel, la saleté, le sable et les intempéries sont en effet les grands ennemis des coussins et peuvent les user à long terme. Voici quelques conseils simples pour prolonger leur durée de vie et leur donner un bel aspect.

Aujourd’hui, le marché du calage nautique offre aux propriétaires des produits de qualité, durables et faciles à gérer. D’une manière générale, un coussin, un transat ou un siège bien fait, avec des matériaux adaptés à un usage nautique, peut durer sans se détériorer même plus de 5 ans. En ce qui concerne l’emballage, un bon coussin a généralement un remplissage en polyuréthane à cellules fermées avec une bonne résilience, c’est-à-dire la capacité de reprendre sa forme initiale après une pression. Contrairement à la mousse de polyuréthane à cellules ouvertes, ce matériau n’absorbe pas l’eau, ne pourrit pas et ne se détériore pas sous l’action des rayons ultraviolets. Grâce à ses caractéristiques, il ne nécessite pas non plus une épaisseur excessive pour supporter le poids des personnes, ce qui permet d’éviter les coussins encombrants, tout en maintenant un excellent confort.

Garnitures intérieures : comment les nettoyer

Pour vérifier la santé du rembourrage du coussin du solarium, déballez-le et essayez d’appuyer sur le matériau avec votre doigt. Si l’empreinte reste et ne reprend pas sa forme initiale, cela signifie que la densité (kg/mc) n’est pas suffisante et que le matériau est de mauvaise qualité : il se déformera et rétrécira avec le temps. Avec le rétrécissement, les dimensions changent et le revêtement extérieur ne reste pas tendu, formant des ondulations gênantes et inesthétiques. En outre, le fond des coussins doit être respirant pour permettre le drainage et la ventilation interne, empêchant ainsi la formation d’effets indésirables.

Si les coussins de votre bateau ou de votre annexe sont en polyuréthane à cellules fermées, pour qu’ils restent toujours propres, il suffit d’en retirer le contenu de temps en temps et de les nettoyer avec un produit spécifique, comme par exemple Euromeci Forteun puissant nettoyant marin qui fait des merveilles pour éliminer les taches et la saleté des coussins de bord. Pour l’utiliser au mieux, il suffit de le vaporiser sur la surface à nettoyer, de le laisser agir pendant 3 à 5 minutes, puis de le rincer à grande eau. Il suffit de le soumettre à un jet direct d’eau douce, en complétant éventuellement le travail en frottant légèrement le matériau avec une brosse, comme la Lumière manuelle Shurhold idéal pour les tissus, les tapisseries, les moquettes, etc. Cette brosse est dotée d’un manche ergonomique sans poignée pour une facilité d’utilisation maximale. Grâce à ses poils en polypropylène, elle constitue également un outil excellent et pratique pour le nettoyage des coussins, des matelas solaires, mais aussi des stores et des auvents.

Le véritable ennemi des coussins est la moisissure

En revanche, dans les coussins en mousse de polyuréthane, l’eau peut s’infiltrer par les coutures et, avec le temps, provoquer des moisissures, des champignons et des odeurs désagréables. La moisissure est en fait un ennemi constant de tout le mobilier de bord et il n’est pas toujours possible de l’éradiquer complètement. Quelle qu’en soit la cause, lorsqu’une surface est affectée par des moisissures, la meilleure chose à faire est d’essayer de les éliminer le plus rapidement possible. Dans ce cas, on peut utiliser un bon produit anti-moisissure, tel que MouldNet d’Euromeci expressément formulé pour un usage nautique et qui n’endommage pas les matériaux avec lesquels il entre en contact. L’utilisation est très simple : il suffit de pulvériser le produit directement sur la surface et d’attendre sans frotter que la moisissure ait complètement disparu, puis de rincer à l’eau douce.

Si, en revanche, le polyuréthane de vos coussins et sièges est à cellules ouvertes, et donc absorbant, vous devrez effectuer le travail de nettoyage plus fréquemment et plus soigneusement, en essayant peut-être d’enlever le gros de la saleté à l’aide d’un aspirateur et en laissant la tâche de finition à une éponge humide. Après un dernier essorage, tous ces éléments doivent être complètement séchés à l’air libre avant d’être réassemblés.

Comment traiter le revêtement extérieur

Quant au rembourrage des coussins, des sièges et des transats, il peut être constitué de différents matériaux synthétiques, mais le plus couramment utilisé est le skaï, également appelé “simili-cuir”. Dans les coussins des bateaux plus anciens, il est possible de voir des zones sur ces matériaux extérieurs qui, même après nettoyage, présentent un effet “ombré”, causé par une détérioration du tissu qui est maintenant irréparable. En fait, de nombreux propriétaires de bateaux font l’erreur de considérer ces revêtements comme étanches et imperméables à la saleté. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Le skaï est un tissu synthétique et, en tant que tel, il souffre de la corrosion et de la décoloration dues au soleil, aux intempéries et aux produits inadaptés. De plus, c’est un matériau poreux : il suffit de l’observer attentivement pour constater que sa surface présente de nombreuses irrégularités et petites dépressions qui favorisent le dépôt de la saleté.

Coussins

Restauration et imperméabilisation du skai

Le skaï est largement utilisé sur tous les types de bateaux, notamment pour les sièges de cockpit ou le siège pilote classique des dériveurs. Ce matériau est traité avec des antimicrobiens qui constituent la meilleure défense à long terme contre les moisissures. Vous devez donc absolument éviter les nettoyants chimiques agressifs qui peuvent les éliminer. Vous devez essayer de garder le skaï aussi propre que possible en le lavant avec de l’eau, du savon doux et un chiffon doux chaque fois que vous utilisez le bateau. Les taches difficiles, en revanche, peuvent être nettoyées à l’aide d’un nettoyant spécial pour vinyle marin, puis rincées à fond.

Une fois que le revêtement extérieur a été nettoyé, il peut être judicieux de le faire durer plus longtemps en le traitant avec un produit comme le Pare-pluie Euromeciun spray imperméabilisant facile à appliquer et aux résultats surprenants. Il peut également être utilisé sur les auvents et les marquises. Il suffit de le vaporiser uniformément à une distance d’environ 20 cm et de le laisser sécher pendant quelques minutes avant de l’exposer à nouveau à l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.