Types de batteries marines

La batterie à bord de notre bateau est un élément essentiel : elle nous donne l’énergie nécessaire pour démarrer le moteur, alimenter l’électronique de bord, la radio VHF ou CB, le guindeau, les feux de navigation et les utilitaires de bord à partir desquels on peut recharger un téléphone par exemple, mais aussi pour éclairer le cockpit ou l’intérieur. Les batteries marines sont également cruciales pour la sécurité et le confort, il faut donc les choisir avec soin et ne pas oublier leur entretien lorsque cela est nécessaire.

Crédit photo : MagellanoBlog

Types de batteries marines :

Comment choisir la bonne batterie pour votre bateau

En fonction de la taille de notre bateau et de ses équipements, l’énergie nécessaire au démarrage des moteurs et à l’alimentation des équipements de bord varie, et pas qu’un peu. C’est pourquoi nous devons faire des distinctions non seulement en termes de puissance et de nombre de batteries utiles, mais aussi en termes de type de batterie car, comme nous allons le voir, elles ne sont pas toutes identiques.

Batteries de démarrage

Batterie de démarrage Batterie Fiamm Nautica – démarreur (12V 100 Ah 720 A)

Afin d’alimenter le démarreur de notre ou nos moteurs, ainsi que les feux de navigation ou la pompe de cale, il est nécessaire de choisir une batterie capable de délivrer une grande quantité de courant en peu de temps, et pour cela elle doit répondre à des caractéristiques bien définies. Ce type de batterie est utilisé pour démarrer le moteur, mais peut également servir à alimenter de petits accessoires à faible consommation d’énergie, tels qu’une pompe de cale, des feux de navigation ou même un GPS.

Batterie de service ou à décharge lente

batterie à décharge lente Batterie Fiamm Neptune AGM – Décharge lente.
Crédit photo : The Battery House

Pour les services à bord, c’est-à-dire les gros consommateurs d’énergie tels que les réfrigérateurs, les glacières, les moteurs électriques, les treuils d’ancre, les lumières de bord, les systèmes de divertissement, etc., il est bon de choisir une batterie à décharge lente. Grâce à une technologie de construction différente, à une intensité plus élevée de matériaux actifs et à des plaques internes plus épaisses, ces batteries sont capables d’offrir une plus longue durée de vie et des profondeurs de décharge importantes. Le paramètre le plus important à prendre en compte, outre la tension (12V ou 24V selon votre système embarqué), est l’ampérage, c’est-à-dire la capacité en ampères (Ah)/heure. Cette capacité est spécifiée dans la catégorie de la batterie (C5, C10, C20, etc.), ainsi que la valeur Ah. Avant de procéder à l’achat de la batterie de service, il est bon de faire un calcul très précis du bilan énergétique des utilités que nous utiliserons, afin de pouvoir acheter celle qui, en plus d’assurer une alimentation correcte de tous les utilisateurs, offre une autonomie adéquate, en considérant que nous ne la rechargerons qu’avec le moteur en marche ou avec la prise de quai lorsque nous serons au port.

Si notre bateau n’est pas particulièrement grand et que notre installation est assez simple et économe en énergie, nous pouvons également choisir une seule batterie, mais dans ce cas, nous devons nous assurer qu’elle est de type DUAL. Il s’agit de batteries conçues spécifiquement pour répondre aux besoins d’une alimentation électrique courte mais à fort courant, ainsi qu’à ceux de consommateurs moins énergivores mais consommant beaucoup d’énergie, comme l’électronique de bord ou un petit guindeau ou sondeur.

Types de batteries marines

Après avoir fait cette distinction fondamentale en fonction de l’utilisation prévue de notre batterie, voyons maintenant quels types existent sur le marché afin d’orienter notre achat.

Batteries marines au plomb

batterie au plomb Batterie au plomb – acide liquide
Crédit photo : giornaledellavela.com

Il s’agit de batteries destinées au démarrage, sans technologie anti-fuite pour le composant liquide, et qui ne peuvent donc pas être basculées. Ces batteries produisent des rejets gazeux en raison de la réaction chimique qui se produit à l’intérieur, c’est pourquoi elles doivent être fixées dans un casier spécialement ventilé et à l’intérieur d’un boîtier étanche. Il existe sur le marché des batteries spéciales pour différentes tailles. Par rapport à d’autres types de batteries, elles sont peu performantes en termes de poids et de volume. En outre, ils peuvent être déchargés jusqu’à 50% et ont une durée de vie plus courte en raison des pertes de matière active.

Batteries marines au gel

Batterie au gel Batterie Exide Gel 60 Ah

Ces batteries ont une durée de vie plus longue que les batteries à technologie liquide. En outre, ils ne fuient pas, ce qui est très avantageux du point de vue de la sécurité. En revanche, elles ne conviennent pas pour le démarrage et leur charge est plus lente, elles sont sensibles à la température et aux vibrations, et elles peuvent être déchargées jusqu’à 80 %.

Batteries marines AGM

batterie marine agm Batterie marine AGM.
Crédit photo : giornaledellavela.com

Tout d’abord, il faut savoir qu’il s’agit de batteries très performantes : elles sont 100% étanches, ont une utilisation optimale du volume, fonctionnent dans toutes les positions ou presque, sont résistantes aux vibrations, peu sensibles à la température, ont un taux de charge électrique plus élevé que les batteries au gel et ne nécessitent aucun entretien. Même si elles sont utilisées comme batteries de service, elles sont moins performantes que les batteries au gel, et sont toujours déchargeables à 80 %, mais avec une charge plus rapide que ce qui est possible avec la technologie au gel ou liquide.

Batteries marines au plomb et au carbone

batterie au plomb et au carbone Batterie plomb-carbone Ultimatron France

Bonnes pour une utilisation comme batteries de service, elles peuvent être utilisées lorsqu’elles ne sont pas chargées à 100% et peuvent être entièrement déchargées. Elles assurent de nombreux cycles et offrent une durée de vie plus longue que les batteries au gel dans les mêmes conditions d’utilisation.

Batteries marines au lithium

batterie marine au lithium Batterie marine au lithium.
Crédit photo : giornaledellavela.com

Ces piles présentent plusieurs avantages, tels que la conservation de leur charge pendant de longues périodes et la possibilité de les utiliser même si elles ne sont pas complètement chargées. Ils peuvent être entièrement déchargés et présentent un excellent rapport performance/poids/volume. En outre, elles offrent jusqu’à cinq fois plus de cycles qu’une batterie au gel. En revanche, ils sont sensibles aux basses températures, notamment en dessous de 5 degrés C, et sont coûteux.

Choisir une batterie de service

Comme nous l’avons mentionné précédemment, il est nécessaire de déterminer la capacité de la batterie qui peut répondre à nos besoins. Pour ce faire, il faudra additionner les absorptions en ampères des utilisateurs que nous avons l’intention d’alimenter à partir de notre batterie, ce qui est plutôt facile étant donné que tous les appareils, dispositifs et composants électriques en général contiennent cette information sur leurs corps ou dans le manuel d’utilisation. Cette valeur correspond à une heure d’utilisation : si notre absorption totale estimée est de 30A par exemple (obtenue en additionnant les absorptions de tous nos consommateurs), cela s’applique à la première heure de fonctionnement ; à la deuxième nous aurons absorbé 60A, à la troisième 90, et ainsi de suite. Il est donc important d’avoir une idée de la durée maximale de nos arrêts au mouillage avec le réfrigérateur allumé, l’électronique de bord allumée, peut-être les feux de mouillage allumés, ou les feux de navigation, ou la stéréo, la télévision, la radio CB ou VHF. En multipliant cette valeur par le nombre d’heures estimé, par exemple 4, on obtient le total en Ah, c’est-à-dire en ampères-heures, que notre batterie doit pouvoir fournir. Cette valeur doit correspondre à la capacité minimale de la batterie.

Pour choisir la batterie à décharge lente la plus appropriée, nous devons également évaluer sa profondeur de décharge. Les batteries à plus grande profondeur de décharge sont moins coûteuses à l’achat et moins encombrantes à bord, mais elles sont moins sûres, surtout en cas de consommation excessive. Ils sont également plus longs à charger et ont une durée de vie plus courte. En revanche, les batteries dont la profondeur de décharge est plus faible peuvent être rechargées plus rapidement et ont une durée de vie plus longue. N’oubliez pas que la capacité d’une batterie est généralement calculée sur la base d’un fonctionnement régulier pendant 20 heures (C20) : une batterie de 100 Ah est capable de fournir un courant de 5 A pendant 20 heures. Si on consomme plus que cette valeur, l’autonomie sera évidemment moindre, ce qui est particulièrement observable sur les batteries au gel. Notre conseil est d’acheter une batterie qui offre une marge de sécurité suffisante. Si vous avez le budget et l’espace disponible, achetez une batterie dont la capacité est supérieure à vos besoins calculés, afin de pouvoir naviguer en toute sécurité tout en prolongeant la durée de vie de la batterie.

piles-nautiques-lumière Domus 118.
Crédit photo : boatinternational.com

Choix des batteries de démarrage

Une clarification est ici indispensable. Il existe déjà des tableaux élaborés par des entreprises spécialisées dans la commercialisation de batteries marines, dans lesquels les caractéristiques sont répertoriées en fonction du moteur, qu’il soit à essence ou diesel, hors-bord ou in-bord. Nous devons garder à l’esprit qu’il est préférable d’avoir une batterie pour chaque moteur, mais nous pouvons aussi opter pour une batterie capable de répondre au double (s’il y a deux moteurs, au triple s’il y en a trois) de ce que le fabricant suggère pour chaque moteur. Le fait d’avoir deux batteries nous permettra d’avoir un accumulateur respectable si l’une d’elles a des problèmes. Dans ce cas, même le deuxième moteur avec quelques astuces pourra démarrer avec la seule batterie, mais pas avant d’avoir attendu le temps nécessaire pour qu’il récupère une partie du courant délivré pour le premier démarrage. Même dans cette situation, il est possible d’opter pour une batterie d’une capacité supérieure à celle suggérée, mais seulement dans une faible mesure, car sinon cela ne ferait qu’augmenter le coût sans obtenir les avantages appropriés pour cette dépense.

Choisir une double batterie

tambour-nautique-dual Batterie marine Exide Dual

Ces types de batteries marines sont généralement à électrolyte liquide ou AGM (ces dernières, comme mentionné précédemment, offrent une durée de vie plus longue). Ces types de batteries sont meilleurs pour le démarrage et sont idéales pour le démarrage des moteurs. Elles peuvent également être utilisées exclusivement pour cette fonction, mais pas l’inverse, car si elles sont utilisées exclusivement comme batteries à décharge lente ou profonde, leurs performances diminuent considérablement. Afin d’identifier la batterie la plus appropriée pour notre bateau, si nous décidons d’acheter une batterie double pour démarrer le moteur et alimenter les consommateurs à bord, il est bon de demander conseil à un détaillant spécialisé à qui nous pouvons fournir les caractéristiques du moteur, le nombre de consommateurs à bord avec la consommation d’énergie relative et des informations sur le type d’utilisation que nous faisons normalement avec le bateau.

Entretien des batteries

Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, les batteries ne sont pas sans entretien et, très souvent, celles qui portent la phrase fatidique “sans entretien” sur leur boîtier ne le sont pas non plus. Les causes qui conduisent une batterie à perdre ses caractéristiques initiales sont nombreuses, depuis la perte de masse (par exemple le plomb) due à des charges et décharges intensives, jusqu’à la corrosion des plaques positives générée par une tension élevée, souvent enregistrée en fin de cycle de charge. Pour réduire ces effets, il est préférable d’utiliser des chargeurs avec des cycles de charge différents. En outre, la batterie du bateau doit être stockée dans un endroit frais et ventilé et ses bornes doivent toujours être recouvertes de graisse.

En savoir plus sur l’entretien des bateaux.

batteries-bateaux L’entretien des batteries marines est essentiel pour assurer leur longévité.
Crédit photo : giornaledellavela.com

Notre système d’alimentation embarqué est également composé d’autres éléments précieux, tels que le déconnecteur de batterie, grâce auquel nous pouvons rapidement déconnecter la batterie du circuit électrique si, par exemple, nous devons la démonter. Dans cette opération, n’oubliez pas de déconnecter d’abord le pôle négatif et ensuite le pôle positif ; pour le réinstaller, cependant, nous connecterons d’abord le pôle positif.

Un autre élément important de notre système est le commutateur de batterie, qui nous permet de connecter plusieurs batteries ensemble et de les sélectionner comme simples ou même en parallèle, ayant ainsi une plus grande capacité à la même tension ; le chargeur de batterie nautique doit également être mentionné, car il est pratique et rapide pour charger nos batteries et est spécialement conçu pour résister à l’environnement marin.

D’autres accessoires pour compléter notre système sont certainement les systèmes de charge alternatifs au générateur, à notre moteur ou à la prise du quai, c’est-à-dire les panneaux solaires et les éoliennes. Ces dernières années, le marché de ces composants s’est considérablement développé en termes de performances pour une même taille de composant. En outre, de nombreux nouveaux produits aux caractéristiques de plus en plus intéressantes ont été introduits.

Continuer la lecture : Accessoires indispensables pour les bateaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.