Navigation durable : comment réduire la pollution des mers

Souvent, la passion pour la navigation de plaisance semble entrer en conflit avec les priorités dictées par la protection de l’environnement. Le transport maritime durable est-il possible ? Comment ? Quelles mesures un marin peut-il prendre pour minimiser la pollution de son bateau ?

Crédits photo : ecobnb.com

Être un plaisancier respectueux de l’environnement peut sembler être une combinaison irréconciliable, mais ce n’est pas forcément le cas. Il n’est pas nécessaire de faire de gros investissements ou de disposer d’équipements de luxe pour commencer à faire la différence. Le simple fait de prendre conscience du monde qui nous entoure et de mettre en œuvre quelques petits changements dans notre routine quotidienne peut avoir un impact considérable.

Des habitudes éco-conscientes au port

Qu’il s’agisse d’une sortie d’un jour ou d’un voyage prolongé, il est toujours bon d’avoir une liste de contrôle avant le départ. Lorsqu’il s’agit d’intégrer des habitudes respectueuses de l’environnement dans votre routine de navigation, c’est surtout une question de bon sens.

navigation durable-2 Crédit photo : Chris Lawton via Unsplash

Procédures de ravitaillement des bateaux écologiques

1) Vérifiez que les réservoirs et les conduites de carburant ne présentent pas de fissures ou de frottements : lUne exposition prolongée aux UV dégrade les bidons en plastique et les tuyaux en caoutchouc, sans compter que l’essence est corrosive. Recherchez les fissures dans les réservoirs et les jerricans en plastique et vérifiez que les tuyaux ne sont pas endommagés, surtout s’ils traversent une cloison. En inspectant régulièrement le système d’alimentation en carburant, vous éviterez les fuites, ce qui vous permettra d’économiser de l’argent et de préserver l’environnement.

2) Ne remplissez pas trop les réservoirs et les jerrycans : le remplissage excessif est peut-être l’une des causes les plus courantes des déversements de carburant. Lorsque le carburant se réchauffe, il a tendance à se dilater, ce qui fait gonfler les réservoirs en plastique et provoque des fuites de carburant par les points faibles ou les ouvertures. Recherchez la marque ” SAFE FILL LEVEL ” sur les jerricans et les réservoirs homologués et ne remplissez jamais un réservoir de carburant à ras bord.

3) Ayez une stratégie pour contenir les déversements accidentels de carburant : les accidents arrivent même au plaisancier le plus consciencieux. Gardez une réserve de chiffons absorbant l’huile/le carburant à bord et tenez-les prêts lorsque vous faites le plein. Assurez-vous que l’équipe qui vous assiste connaît bien votre plan de lutte contre les déversements. Dans la mesure du possible, évitez de faire le plein par mauvais temps, lorsque le mouvement du bateau peut accroître le risque d’accident. Veillez toujours à éliminer correctement les chiffons saturés de carburant et ne jetez jamais de chiffons huileux par-dessus bord.

Conseils pour un fonctionnement propre et efficace des moteurs de bateaux

Saviez-vous que garder votre moteur en pleine forme est bon pour l’environnement ? Que vous utilisiez de l’essence ou du diesel, que vous ayez un moteur in-bord ou hors-bord, à 2 ou 4 temps, passer un peu de temps sous le capot est le meilleur moyen de vous assurer un fonctionnement aussi propre et efficace que possible.

Faites régulièrement réviser votre moteur :

Maintenir le moteur en bon état de marche permet non seulement d’assurer un voyage sans souci, mais aussi de maintenir le moteur en bon état de marche, ce qui réduit la consommation inutile de combustibles fossiles. C’est également un excellent moyen de vérifier l’absence de fuites d’huile et de carburant et de nettoyer les éventuels déversements.

En savoir plus sur l’entretien des moteurs.

Jetez l’huile usagée et les vieux filtres de manière appropriée :

Après l’entretien de routine du moteur, il est bon d’apporter l’huile et les filtres usagés au sol pour une élimination appropriée. Si vous vous trouvez dans une région qui ne dispose pas d’un centre de collecte des huiles usagées, demandez à une station-service ou à un concessionnaire automobile s’ils acceptent les huiles usagées. Dans les régions plus éloignées, soyez prêt à transporter les hydrocarbures à bord vers une installation située dans un port plus important.

Ne pas pomper la cale dans les zones maritimes sensibles :

Voir une nappe de carburant ou d’huile flotter n’est jamais joli. Essayez de garder le cale sèche et exempte de produits chimiques et de polluants. Si vous devez pomper votre cale, évitez de contaminer les cours d’eau avec de l’eau de cale sale en ne pompant qu’aux stations désignées.

Techniques de mise à l’eau en toute sécurité

De nombreux plaisanciers apprécient la facilité et la commodité des bateaux remorquables. Passer quelques minutes supplémentaires sur le quai, c’est contribuer à faire une différence pour notre environnement.

Utilisez une rampe de mise à l’eau :

Non seulement il est plus facile d’utiliser une rampe spécialement conçue pour la mise à l’eau et la récupération d’un bateau, mais vous évitez d’endommager le littoral et l’environnement marin.

Laver avant de partir :

Il est important de procéder à un lavage complet de votre bateau avant de quitter la rampe. En nettoyant les débris marins et les excréments de votre bateau, vous éviterez d’introduire par inadvertance des espèces potentiellement envahissantes au prochain endroit où vous mettrez votre bateau à l’eau. N’oubliez pas de rincer les cales, de laver les moteurs hors-bord et de nettoyer le fond du bateau de toute boue ou débris séchés.

Lorsque vous naviguez, respectez la vie marine et l’environnement

Être un plaisancier soucieux de l’environnement ne consiste pas seulement à éviter les déversements de carburant et à éliminer correctement les déchets dangereux. Il s’agit également de respecter le milieu environnant et toutes les créatures qui l’habitent pendant la navigation.

faune-marine Crédit photo : Shutterstock

Respectez les zones d’interdiction de réveil :

La vague produite par un bateau se déplaçant à grande vitesse ne perturbe pas seulement les autres plaisanciers dans la zone, mais peut provoquer une érosion côtière et perturber les plantes et les animaux aquatiques. Dans les zones fortement fréquentées par les plaisanciers, cela peut rapidement conduire à la destruction de zones marines sensibles telles que les frayères côtières et les jardins de coraux. Prenez votre temps lorsque vous naviguez dans des canaux étroits, près des plages et des mangroves, et lorsque vous quittez une jetée ou traversez un mouillage.

Remontez le hors-bord en eau peu profonde :

Le soulèvement des sédiments n’affecte pas seulement la clarté de l’eau, mais peut également nuire aux herbes marines, à la végétation et aux animaux. On estime que plus de 50 000 acres d’herbiers marins dans le sud de la Floride ont été marqués par les hélices des bateaux. Les algues fournissent non seulement de la nourriture aux tortues et aux lamantins, mais c’est également là que de nombreux poissons se reproduisent et se cachent des prédateurs. Les algues endommagées par les hélices des bateaux sont plus sujettes aux dommages causés par les tempêtes, ce qui réduit encore plus ces zones critiques.

Soyez prudent lors de l’ancrage :

Lorsque vous vous apprêtez à jeter l’ancre, recherchez les plaques de sable pour éviter de la placer directement sur les fonds coralliens et les plantes marines. Veillez à ce que la chaîne de l’ancre ne traîne pas sur les coraux. Non seulement votre équipement en profitera, mais aussi l’environnement lui-même. Si vous ne savez pas où jeter l’ancre, consultez les cartes marines pour connaître les zones d’ancrage désignées. Ne jetez jamais l’ancre dans les réserves marines ou les zones protégées.

Utilisez des produits de nettoyage respectueux de l’environnement :

Tout ce qui va à l’égout finit par se retrouver dans les cours d’eau, polluant l’environnement et causant des dommages aux animaux. Choisir d’utiliser des détergents, des savons et des produits de nettoyage à base de plantes et biodégradables à bord est un moyen facile de passer au vert. Recherchez des produits sans parabènes, phosphates, phtalates, produits chimiques agressifs, colorants et parfums. AL’autre solution consiste à nettoyer le bateau à l’ancienne, avec du vinaigre et du bicarbonate de soude.

Ne pas déranger les animaux sauvages

C’est toujours un plaisir d’apercevoir des baleines se reproduire au loin ou de voir une tortue faire tranquillement surface près de votre bateau. Cependant, il est important de ne pas poursuivre les animaux sauvages avec votre bateau, car cela pourrait non seulement causer du stress à l’animal, mais aussi augmenter les risques de le blesser en le frappant involontairement avec l’embarcation.hélice.

Des gestes quotidiens pour aider l’environnement

Chaque jour, la quantité de déchets jetés à la mer endommage définitivement nos eaux. Dans de nombreux cas, il s’agit de plastique inutile qui peut facilement être éliminé. En apportant quelques petits changements à vos habitudes quotidiennes, vous pouvez réduire considérablement la quantité de déchets que vous devez traiter à bord et au port, ce qui contribue à limiter la destruction de nos précieux écosystèmes.

déchets sur le tableau Crédit photo : Marenauta.com

Dites NON aux assiettes en papier jetables : Les assiettes en carton peuvent sembler être un moyen rapide et facile de nettoyer après un repas, mais elles ne sont pas aussi écologiques que vous pourriez le penser. La plupart des marques d’assiettes en carton sont recouvertes d’une fine couche de plastique qui repousse les liquides et conserve leur forme. Cela signifie qu’ils ne sont pas biodégradables. Opter pour des assiettes en acier inoxydable, en bois ou en mélamine permet d’économiser de l’argent et de préserver l’environnement.

Évitez le plastique jetable : On estime que 8 millions de tonnes de déchets plastiques sont déversés dans nos océans chaque année. Faire l’effort de rejeter le plastique à usage unique est un moyen facile de rendre le quotidien éco-responsable. Supprimez les pailles, dites non aux bouteilles d’eau en plastique et emportez vos sacs réutilisables au supermarché. Faire la différence est simple.

Remplacez le jetable par le réutilisable : Il n’est pas forcément difficile d’apporter des changements respectueux de l’environnement. Il suffit de remplacer les serviettes en papier par des torchons lavables, d’échanger les emballages en plastique contre des récipients en cire d’abeille ou en Tupperware, et d’apporter une tasse à café réutilisable pour les plats à emporter, pour passer du jetable au réutilisable.

Des alternatives vertes pour réduire votre impact environnemental

navigation-durable-4 Crédit photo : Karla Car via Unsplash

Que vous souhaitiez acheter de nouveaux équipements, moderniser votre réseau électrique ou simplement apporter quelques changements simples pour réduire votre empreinte carbone, voici quelques solutions vertes qui rendront la vie à bord confortable, amusante et respectueuse de l’environnement.

Achetez d’occasion : Tout, des ancres aux hors-bords en passant par les gadgets électroniques onéreux, est disponible légèrement usagé et à une fraction du prix d’achat du neuf. Demandez à votre marina locale si elle organise une bourse d’échange de bateaux et consultez les sites d’achat et de vente en ligne desutilisé.

Réduire la consommation d’énergie : La réduction de la consommation d’énergie est une étape importante pour devenir un marin soucieux de l’environnement. Commencez par des mesures simples comme l’utilisation d’ampoules LED à faible consommation d’énergie pour les feux de navigation et de cabine, l’installation de pompes à eau actionnées au pied ou à la main pour réduire la consommation d’eau, et le remplacement des appareils électriques tels que les machines à café par des appareils manuels.

Exploiter le pouvoir de la nature : Au cours de la dernière décennie, de grands progrès ont été réalisés dans le domaine des énergies renouvelables. Les panneaux solaires sont désormais petits, efficaces et abordables, et certains sont même flexibles et amovibles. Les plaisanciers peuvent également investir dans des gadgets fonctionnant à l’énergie solaire : torches, haut-parleurs Bluetooth, chargeurs de téléphone et même fours à énergie solaire sont désormais disponibles sur le marché à des prix compétitifs.

Toilettes à compostage : Les toilettes à compostage constituent une excellente alternative aux toilettes traditionnelles pour bateaux à chasse d’eau salée, en particulier sur les bateaux utilisés occasionnellement. Il n’est pas nécessaire d’installer une plomberie dans la coque ou un réservoir séparé pour installer des toilettes à compostage, ni de se rendre dans une station de pompage approuvée par les garde-côtes pour les vider. Ces toilettes compactes transforment les déchets solides en compost inerte. De plus en plus populaires parmi les plaisanciers, les toilettes à compostage sont faciles à utiliser, pratiques à installer et respectueuses de l’environnement.

Découvrez les dernières politiques environnementales en matière de navigation de plaisance.

La question de la durabilité environnementale est aujourd’hui plus que jamais une priorité et, pour cette raison, de nombreuses politiques sont mises en œuvre par les différentes régions pour sauvegarder nos mers. Il peut parfois sembler difficile de se tenir au courant des dernières mises à jour sur le sujet : une bonne pratique consiste à s’appuyer sur des publications spécialisées et faisant autorité, telles que Informations maritimesun journal en ligne consacré au monde du nautisme et qui comprend une section consacrée aux dernières nouveautés. Politiques maritimes.

Cela vous permettra de vous tenir au courant des nouvelles réglementations mises en place pour la navigation durable et de vous assurer que vous mettez en œuvre les mesures nécessaires sans soucis.

Devenir un éco-navigateur n’exige pas que vous changiez radicalement votre routine à bord. En prenant de petites décisions respectueuses de l’environnement, vous rendrez votre séjour sur l’eau plus durable et plus agréable. En étant conscient du monde qui vous entoure et en minimisant votre impact sur l’environnement marin, vous pouvez faire la différence.

Continuer la lecture :

Moteurs électriques marins

Bateaux à moteur électrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.