L’essai en mer

L’essai en mer est un moment clé dans le processus d’achat d’un bateau, Il est donc important d’utiliser cette opportunité à votre avantage pour prendre la bonne décision.

5 aspects à prendre en compte lors de l’essai en mer :

  1. S’assurer que le bateau répond à nos attentes
  2. Préparer une liste de détails à vérifier à bord
  3. Faites attention aux détails
  4. Consacrer le temps nécessaire à l’essai en mer
  5. Apprenez à bien connaître le type de bateau, qu’il s’agisse d’un bateau à moteur ou d’un voilier.

Une fois que vous avez choisi le bateau à acheter, et s’il s’agit d’un bateau d’occasion, après avoir effectué les contrôles préliminaires, tels que la expertise pour évaluer son état et sa condition, le moment est venu de prendre une décision. Si vous souhaitez poursuivre le processus d’achat et réserver le bateau, la première étape consiste à signer le contrat d’achat et à payer le dépôt convenu. Il est très important de stipuler dans le contrat que l’achat ne sera effectif que lorsque l’essai en mer sera jugé satisfaisant. De cette façon, le vendeur saura qu’il ne perd pas de temps en offrant un tour gratuit. En fait, dans le cas d’un essai prolongé d’un bateau à moteur, le carburant est généralement à la charge de l’acheteur potentiel. De son côté, ce dernier aura l’occasion de vérifier les performances du bateau pendant la navigation.

S’assurer que le bateau répond à nos attentes

Il est essentiel d’effectuer un essai en mer avant de formaliser l’achat, afin de s’assurer que tout est conforme à nos attentes. Il peut également être utile de se faire accompagner par un ami ou un professionnel qui peut nous aider à évaluer objectivement si tout est en ordre. Il faut garder à l’esprit que l’ami n’est jamais aussi bien préparé qu’un évaluateur professionnel s’il ne réalise pas cette activité. Il est également important de ressentir et d’enregistrer les sensations que nous éprouvons en montant à bord. Dès que nous entrons dans un nouvel environnement, nous avons tendance à percevoir des détails qui contribuent à une impression. A partir de là, il faut ensuite entrer dans le détail pour tout vérifier. Il faut se rappeler que les petits problèmes mécaniques ou décoratifs peuvent être améliorés, changés ou remplacés, mais pas la façon dont on se sent sur le bateau. Par conséquent, si tout fonctionne correctement, mais que le bateau ne nous convainc toujours pas dans ses parties essentielles, il est encore temps de prendre du recul. Dans ce cas, il est bon de s’assurer que le vendeur comprend que le test ne sert pas seulement à vérifier l’équipement et les performances, mais aussi à vérifier s’il s’agit bien du bateau que vous recherchez. C’est pourquoi nous vous suggérons d’effectuer le test à nos frais avant de signer tout accord.

Bien que cela puisse coûter relativement peu, en fonction du montant convenu, il n’est pas conseillé d’acheter un bateau si vous n’êtes pas convaincu.

Si vous décidez d’acheter un nouveau bateau, vous recevrez peut-être une invitation à une démonstration ou à une navigation d’essai avec le concessionnaire ou l’entreprise. cassér – en privé ou avec d’autres propriétaires potentiels – à bord de l’une des unités disponibles ou d’un autre modèle. Dans ce cas, on essaierait un bateau similaire à celui qui nous intéresse, mais d’une longueur différente, avec une motorisation différente ou dans une version différente, mais même dans ce cas, on se ferait une idée des performances, du confort et des caractéristiques de sécurité du bateau. Là encore, vous pourriez recevoir une invitation à un salon nautique, où vous pourriez organiser un essai, pendant ou après l’événement. Dans tous les cas, il est conseillé d’essayer et d’observer autant que possible, ainsi que de prendre des notes et des photos pour nous aider à nous souvenir des détails. Il est normal de finir par parler à d’autres personnes à bord (s’il y en a) pendant l’essai, mais le but principal de l’essai est d’essayer le bateau, et non de connaître les opinions du vendeur ou des autres propriétaires.

test-at-sea-beneteau Faites attention aux détails : l’essai en mer commence au moment de l’embarquement et ne se termine qu’au moment de l’accostage.
Crédit photo : Beneteau First Yacht 53 ph. G.Martin-Raget

Préparer une liste de choses à vérifier à bord

Il est bon de revoir les recherches que vous avez effectuées avant de décider de tester le bateau, afin de passer en revue les principales caractéristiques que vous recherchiez. Cela vous permet de faire des comparaisons et de préparer une liste de ce que vous avez l’intention de tester à bord. Si le vendeur prévoit d’apporter des améliorations ou des réparations, ce seront les premiers points à prendre en compte, mais il est bon de ne pas oublier d’autres aspects pertinents tels que la capacité de manœuvre, la sensibilité du gouvernail et la capacité du bateau à s’adapter à sa propre façon de naviguer.

Il convient de garder à l’esprit que chaque type de bateau correspond généralement à une gamme de performances que les fabricants mettent en œuvre pour répondre à différents besoins. Il est important de connaître les limites de conception du bateau choisi et de les évaluer.

Faire attention aux détails

Si vous optez pour un bateau bon marché, cela ne signifie pas que vous devez vous contenter de finitions grossières, par exemple des poignées en plastique au lieu d’acier inoxydable, des panneaux mal fixés ou des faux plafonds sans bords relevés. Il en va de même pour un bateau plus cher : il faut savoir observer et aller au-delà de la surface pour s’assurer que la qualité est proportionnelle au prix. Il est recommandé de regarder à l’intérieur des compartiments de stockage tels que les placards et les armoires, les cloisons et sous le plancher. Cela vous permettra de vous rendre compte du soin apporté à la construction du bateau. Il ne faut pas oublier qu’un bateau de qualité supérieure aura également une valeur supérieure lorsque le moment sera venu de le revendre. Il est également toujours utile de prendre des photos afin de pouvoir se souvenir plus tard de certains aspects pertinents du test.

Prendre le temps nécessaire pour l’essai en mer

La durée de l’essai sera convenue avec le propriétaire ou l’organisme de réglementation. courtierdans le cas d’un bateau d’occasion, ou avec le concessionnaire, dans le cas d’un bateau neuf. Pour les bateaux qui nécessitent plus de tests, parce qu’ils sont plus grands ou plus anciens, il est important de disposer de suffisamment de temps pour évaluer leur fonctionnement à la fois dans des conditions normales et sous contrainte. Quelle que soit la durée, il est essentiel d’effectuer le test sans précipitation. Des contretemps peuvent survenir ou certaines manœuvres doivent être répétées, il est donc toujours préférable de réaliser l’épreuve dans le calme.

Lorsque l’on teste un nouveau bateau, il est important de ne pas se laisser distraire par les conversations à bord. Les propriétaires sont là pour vendre et tous les autres acheteurs ont des besoins qui ne correspondent pas forcément aux nôtres. Il est donc bon de se concentrer sur ses objectifs personnels ; vous aurez certainement le temps d’échanger vos points de vue avec les autres une fois l’épreuve terminée.

essai en mer-2 Essayez différentes manœuvres pour vous faire une idée du comportement du bateau dans différentes conditions de mer.

Bien connaître le type de bateau : bateau à voile ou à moteur

Essai en mer : voilier

Lors de l’essai d’un voilier vous devez observer attentivement les manœuvres que son propriétaire effectue dans le port : vous pourrez ainsi voir si elles sont faciles et évaluer si vous êtes capable de les répéter une fois par vous-même, si telle est votre intention. Il est également bon de vérifier la disposition de l’équipement de pont et de comprendre sa fonctionnalité dans les principales manœuvres. Plus le nombre de manœuvres effectuées est important, meilleure sera l’évaluation du comportement du bateau et de l’ergonomie du pont. Il est également important d’évaluer la visibilité depuis le pont et d’observer la sensation que procure l’inclinaison du bateau. Pendant le test, il est également bon de réfléchir à votre propre programme de navigation pour voir comment le bateau se comporte par rapport à des paramètres importants tels que la stabilité de l’étrave.

Une fois descendu du bateau, il est bon de vérifier si les passages de la planche à la rive sont sûrs. Y a-t-il suffisamment de poignées à bord pour la sécurité des passagers ou faut-il en ajouter ? Est-il confortable lorsqu’on l’incline ? Ouvrir et fermer les tiroirs et les portes vous permet de détecter tout problème structurel. Il est également nécessaire d’examiner la zone de fixation des haubans et de l’étai, car la coque et le pont sont les points les plus soumis aux forces extérieures. Soulevez les planchers, vérifiez la cale et la zone de la quille, qui doivent rester sèches et propres. Prenez note de ce qui semble en mauvais état afin que le vendeur puisse effectuer des réparations, ou peut-être demander une remise.

Bateau à voile d'essai

Lisez nos conseils sur Comment choisir un voilier

Essai en mer : bateau à moteur

Encore une fois, il est important de bien connaître le type de bateau à moteur que l’on a l’intention de tester, afin que ses attentes correspondent aux paramètres normaux du type de bateau choisi. Comme pour tout autre bateau, le test commence au port, avec les manœuvres de désarrimage. Lors du démarrage, il est important de prêter attention aux gaz d’échappement et à tous les bruits du moteur dans ses différents régimes de fonctionnement : ralenti, accélération, vitesse de croisière, etc. Il est bon d’observer comment les vibrations sont transmises et d’évaluer si l’isolation acoustique est suffisante pour assurer le confort des passagers : trop de bruit et trop de vibrations peuvent entraîner des problèmes d’alignement des essieux et/ou des déséquilibres dans l’hélice. Il est également nécessaire de tester la consommation du moteur et de faire des calculs pour chaque tranche de 500 tr/min (tours par minute) afin de déterminer l’autonomie réelle du bateau et la façon la plus efficace de naviguer.

Lisez nos conseils sur Comment choisir un bateau à moteur

Après avoir effectué ces vérifications, il est conseillé de se mettre à l’aise à la barre, de se familiariser avec le panneau de commande, de mettre les gaz et d’observer le comportement du bateau dans les vagues et pendant les virages. Si tout fonctionne correctement, alors c’est le bateau parfait.

ConseilSi vous voulez arriver à l’essai en mer avec un point de repère qui vous permettra de mieux évaluer tous les aspects du bateau que vous avez choisi, une bonne façon de procéder pourrait être de louer un bateau similaire pour un week-end ou de demander à une connaissance ou à un ami de vous prêter son bateau, pour mieux le connaître et savoir à quoi vous attendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.