Guide pour vendre son bateau : comment négocier le prix ?

Lorsque nous décidons de vendre notre bateau, le prix final peut varier considérablement en fonction de la façon dont la négociation est menée, tant par l’acheteur que par le vendeur. Dans cet article, nous vous guidons à travers les différentes étapes que vous devez suivre pour fixer et négocier correctement le prix d’un bateau à vendre.

Lorsqu’on est confronté à la tâche de vendre un bateau, il ne suffit pas de fixer le prix de vente. En fait, il est conseillé d’effectuer une analyse plus approfondie d’un certain nombre de facteurs, tels que le marché et ses conditions, qui pourraient influencer la demande finale. À l’instar de ce qui se passe lors de la négociation de l’achat d’une voiture ou d’une maison, en tant que vendeur, vous aurez une position plus forte si certaines conditions sont remplies :

  • le marché du bateau est florissant et les bateaux se vendent rapidement ;
  • vous n’êtes pas pressé de vendre ;
  • des bateaux similaires sont sur le marché avec un prix légèrement supérieur à votre proposition ;
  • vous envisagez plus d’une proposition en même temps.

Processus de négociation

Prix minimum

Avant d’entamer toute négociation, il est essentiel de fixer le prix minimum en dessous duquel vous ne pensez pas descendre au cours de la négociation ; il peut coïncider avec le prix demandé mais sera très probablement inférieur. Tout le monde aime penser qu’il a conclu une bonne affaire et c’est pourquoi laisser l’acheteur prendre les rênes aidera à finaliser le processus de vente.

Sept aspects à prendre en compte lors des échanges avec des acheteurs potentiels de bateaux

Prix d’achat

Le prix demandé influencera considérablement le nombre d’acheteurs potentiels intéressés par l’achat de votre bateau. Il est donc essentiel de fixer un prix qui ne soit ni trop élevé ni trop bas. Lisez notre article qui vous aidera à établir le prix d’un bateau d’occasion.

Offre initiale

Normalement, l’acheteur commence la négociation par une offre basse, considérant qu’il n’a rien à perdre et que le prix ne peut qu’augmenter. Cela définit la limite inférieure du prix de vente éventuel ; la limite supérieure coïncide avec votre prix de départ initial. Même si la première offre de l’acheteur peut être inappropriée, soyez poli. Ce n’est que le début du jeu.

Contre-offre

L’étape suivante consiste à faire une contre-offre. Vous pouvez proposer à nouveau le prix de départ, mais l’acheteur sera beaucoup plus intéressé si vous montrez une certaine volonté de marchander. Si l’offre initiale n’est pas trop basse, rencontrer l’acheteur en fixant un prix moyen est un geste de grande confiance. Sinon, prévoyez une baisse d’au moins dix pour cent pendant le processus de vente du bateau.

Négocier le prix d'un bateau

Autres facteurs

Outre le prix, d’autres détails de la vente peuvent être négociés, tels que le financement du propriétaire, la date de la vente et la manière dont le bateau sera transporté vers son nouvel emplacement. Par exemple, vous pourrez peut-être négocier un prix plus élevé si vous acceptez de couvrir les frais de livraison.

Où puis-je placer une annonce pour vendre mon bateau ?

Offres multiples

Si plusieurs acheteurs font des offres pour votre bateau mais qu’un en particulier semble particulièrement intéressé, le conseil est de négocier d’abord avec ce dernier. Si vous choisissez de négocier avec plusieurs acheteurs en même temps, veillez à ce que chacun d’entre eux sache à l’avance que d’autres offres sont sur la table. Certaines négociations peuvent durer des semaines, avec des offres et contre-offres multiples, et la plupart sont conclues après deux ou trois “rounds”. Si les deux parties sont réalistes quant à la valeur réelle du bateau et de ses accessoires, il ne devrait pas être trop difficile de se mettre d’accord sur un prix final et de passer à la poignée de main finale qui scellera l’affaire.

Pour en savoir plus : Comment vendre votre bateau plus rapidement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.