Documents obligatoires à conserver à bord

Outre les équipements de sécurité, il est obligatoire de conserver à bord un certain nombre de documents qu’il faut connaître pour ne pas encourir de lourdes amendes. Voici un guide complet et actualisé sur les documents obligatoires à conserver sur un bateau.

Ça y est, vous venez d’acheter le bateau de plaisance de vos rêves et vous êtes impatient de commencer à naviguer. Toutefois, avant de le faire, vous devrez obtenir tous les documents obligatoires exigés par la Commission européenne. Règlement d’application du code nautique. Les autorités maritimes italiennes sont assez strictes et, dans le cas où nous sommes arrêtés pour effectuer des contrôles de routine, nous devons présenter rapidement tous les documents en règle.

Si vous souhaitez vous occuper vous-même de ces questions, il est essentiel de rassembler un maximum d’informations sur le sujet avant de procéder à l’achat : plus vous serez scrupuleux dans les premières étapes de l’achat, plus le risque de mauvaises surprises sera faible.

Nous vous présentons ci-dessous un rappel de toute la documentation administrative officielle pour les bateaux de plaisance, nécessaire pour naviguer dans les eaux territoriales italiennes et profiter d’une navigation sans souci.

Document d’identité valide

Permis de navigation en cours de validité

Permis de navigation

Déclaration de puissance

Police d’assurance l’assurance obligatoire de la responsabilité civile

Certificat de sécurité

Certificat RTF limité

Licence d’exploitation de la RTF

Déclaration de responsabilité de la VHF

Déclaration de conformité de l’UE sous forme écrite

Extrait du R.I.D.

Pour pouvoir naviguer dans les eaux territoriales italiennes, chaque membre de l’équipage doit avoir à bord un document d’identification. Une copie est également valable, à condition qu’elle soit authentifiée à l’office d’état civil de la commune de naissance.

L’obtention et la présentation d’une licence nautique ne sont obligatoires que dans les cas suivants :

  • de naviguer à plus de 12 miles de la côte et/ou avec un moteur de plus de 30 kW (40,8 cv) ;
  • à partir de 2019, une obligation de permis est également entrée en vigueur pour conduire des bateaux d’une cylindrée supérieure à 750 cm3, s’ils sont à 2 temps ; supérieure à 1000 cm3, s’ils sont à 4 temps hors-bord, ou à injection directe ; supérieure à 1300 cm3, s’ils sont à 4 temps in-bord, ou 2000 cm3, s’ils sont à moteur diesel ;

Il n’est plus obligatoire de présenter la licence avec le reçu du paiement du timbre fiscal annuel, ce dernier ayant été supprimé. Ce document a une validité de 10 ans, qui est réduite à 5 ans s’il est délivré ou validé à partir de l’âge de 60 ans. Il peut être renouvelé à tout moment, même plusieurs années après son expiration.

Il faut normalement compter entre 400 et 800 euros pour obtenir le document en passant l’examen à titre privé, tandis que la fréquentation d’une école nautique certifiée coûte environ 1 500 euros.

Plus d’informations sur :

Comment obtenir un permis de navigation de plaisance

Bateaux sans permis

apreamare-gozzo-42031090171556526957535357564570x-1

La durée de validité du permis de navigation est de 10 ans, réduite à 5 ans s’il est délivré à partir de l’âge de 60 ans. Source : Aprea Brothers

La permis de navigation -également provisoire- est délivré par le STED (guichet télématique du plaisancier) en même temps que l’attribution du numéro d’immatriculation, afin de qualifier un bateau de plaisance pour la navigation. Cette autorisation suit des critères et des limites différents selon qu’il s’agit d’un navire avec ou sans marquage CE.

Ce document (ou le rapport en cas de vol ou de perte) doit être conservé à bord avec les autres documents requis, soit en original, soit en copie certifiée conforme. Il n’est pas soumis à un visa périodique, mais doit être renouvelé uniquement si des modifications sont apportées à la coque ou au moteur, auquel cas une demande doit être soumise au STED, qui se chargera du renouvellement dans les 20 jours. Pendant cette période, la licence peut être remplacée par un récépissé de dépôt de documents.

La déclaration de puissance est un document qui remplace l’ancien certificat de moteur et indique sans ambiguïté la puissance en Kw/Cv et la capacité du moteur du bateau. Tant les bateaux équipés d’un moteur hors-bord que ceux équipés d’un moteur in-bord doivent conserver une copie dûment notariée de la déclaration afin de pouvoir la présenter si nécessaire. Si un moteur auxiliaire est présent à bord, il doit être accompagné de sa déclaration de puissance.. En cas de vol ou de perte, il faut contacter le fabricant ou le concessionnaire du moteur pour demander un duplicata. Veuillez noter que les anciens certificats d’utilisation des moteurs ne sont plus délivrés, mais restent valables.

S’applique à tous les bateaux de plaisance à moteur, quels que soient leur type et leur puissance, y compris les annexes. La limite minimale de garantie est de 2 500 000 EUROS. N’oubliez pas que l’assurance est toujours obligatoire depuis que la limite de trois chevaux a été supprimée. En revanche, les bateaux à rames et les voiliers sans moteur auxiliaire ne doivent pas être assurés. Si le bateau est équipé d’un moteur auxiliaire, celui-ci doit être couvert par une assurance. Il est obligatoire d’afficher la vignette de manière à ce qu’elle soit clairement visible par les autorités maritimes en cas de besoin.

Plus d’informations sur : Assurance bateau

Il s’agit d’un document très important car il certifie la conformité du bateau aux dispositions des règlements d’application du code nautique et atteste de son état de navigabilité. Il est étroitement lié au permis de navigation, sur lequel les détails sont enregistrés.

Le certificat de sécurité est délivré ou validé par l’autorité maritime à la suite d’une inspection technique. Si le certificat expire, vous avez 6 mois pour le renouveler. Il est conseillé dans ce cas de contacter un organisme de certification avant cette échéance pour éviter des coûts élevés dus à la nécessité d’investigations plus approfondies. La période hivernale, pendant laquelle le bateau n’est généralement pas dans l’eau, est idéale pour faire effectuer les contrôles.

Si le navire dispose d’un équipement radio VHF à bord, qu’il soit fixe ou portable, une autorisation pour son utilisation doit être obtenue. Elle doit être demandée en présentant demande au ministère du développement économique et n’est pas soumis à l’expiration. Il est obligatoire pour tous les bateaux jusqu’à 150 GRT (jauge brute) et sur les stations VHF d’une puissance allant jusqu’à 60 W.

résultat Si le navire dispose d’un équipement radio VHF à bord, une autorisation doit être obtenue pour son utilisation.

Ce document déclare la conformité de l’équipement VHF à bord d’un navire aux normes de sécurité fixées par la loi. Pour l’obtenir, vous devez soumettre le richiesta à l’inspection régionale des communications. Un numéro d’identification unique sera alors délivré, qui est strictement lié à l’appareil lui-même (et non à l’unité). Cette licence n’est pas soumise à expiration et doit être redemandée si l’équipement à bord est remplacé.

Si l’équipement VHF n’est utilisé que pour effectuer des appels d’urgence, une copie de la déclaration d’acceptation de responsabilité VHF doit également se trouver à bord.

La déclaration de conformité de l’UE est le document attestant que le navire est conforme à la réglementation européenne et doit se trouver à bord à tout moment. Elle est délivrée par le fabricant qui, en la signant, assume la responsabilité de la conformité du produit. La déclaration de conformité de l’UE doit toujours être associée au manuel du propriétaire pour les bateaux de plaisance et les moteurs, et doit être traduite dans les langues des pays où le produit est commercialisé.

Il s’agit d’un document – obligatoire pour les bateaux – dans lequel sont consignés tous les changements de propriété antérieurs et sur lequel est indiquée l’autorité de navigation. Dans le cas des bateaux d’occasion, il est conseillé d’en faire la demande au vendeur avant l’achat pour s’assurer qu’il n’y a pas d’hypothèque ou d’accident passé. Pour l’obtenir, vous devez présenter demande à la capitainerie du portil y a deux timbres fiscaux de 16 euros et un paiement de 23,65 euros. Le délai de délivrance est d’environ 20 jours.

Conseil: certains des documents énumérés ci-dessus ont une validité limitée, n’oubliez donc pas de vérifier constamment les dates limites de renouvellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.