Cinq nœuds maritimes essentiels pour la navigation

Peu importe la destination ou le bateau sur lequel vous naviguez, savoir faire un nœud est toujours utile. Nous sommes tous passés par là : se retrouver coincé dans un nœud de chaise emmêlé alors qu’un nœud en huit aurait suffi. Des débutants aux marins expérimentés, il est bon pour tout le monde de rafraîchir ses connaissances de base. Pour démêler les nœuds une fois pour toutes, remettons à plat ces cinq nœuds maritimes essentiels.

Arrêter, enrouler et joindre les nœuds

Les nœuds maritimes sont un art ancien, existant depuis avant l’écriture et marquant le développement des civilisations du monde entier. Cela signifie que la façon dont nous faisons un nœud et manipulons une corde nous ramène aux gestes de nos ancêtres, mais aussi que les nœuds maritimes et leurs noms sont caractérisés par des traditions anciennes, particulières et parfois contradictoires. Beaucoup, aujourd’hui, s’accordent à classer les nœuds maritimes en trois catégories : la première est le noeuds d’arrêtemployé au bout d’une corde (la corde utilisée) ; i les nœuds d’enroulementd’autre part, sont utilisés pour relier une ligne à quelque chose d’autre, par exemple un taquet ; les nœuds d’épissuresont utilisés pour joindre deux lignes ensemble.

Gassa d’amante

Si je devais apprendre un seul noeud, le meilleur serait le gassa d’amante. Facile à nouer et à dénouer, le gassa d’amante forme une boucle au bout de la ligne et est incroyablement polyvalent. Il peut fixer une ligne d’amarrage à un poteau ou à un anneau, joindre deux lignes ensemble ou servir de nœud de sauvetage. Son exécution rappelle la vieille technique mnémotechnique des marins : “Le lapin sort du trou, fait le tour du mât et retourne dans le trou”. En d’autres termes, vous créez une petite boucle en croisant deux extrémités de la ligne, vous faites passer le courant (le lapin) dans la boucle (le terrier), puis vous faites passer le courant autour de la traverse (l’arbre) et vous revenez dans la boucle. Enfin, le nœud est serré en tirant les extrémités ensemble.

Nœud à huit points

Le nœud en huit est un nœud d’arrêt généralement utilisé pour empêcher la traction d’une ligne à l’intérieur d’outils tels que le bloc. Il est facile à desserrer même après une forte tension et, contrairement au nœud de chaise, il ne peut pas se bloquer. Pour le serrer, croisez la ligne sur elle-même pour former un œillet. Faites de même en bas, avant de la replier sur elle-même dans la boucle, en formant un huit. Le secret est dans le nom !

nœud_haut_de_taille-wikipedia

Noeud de bite

Ce nœud est enroulé autour d’un taquet, soit sur le bateau, soit sur le quai, afin de le fixer rapidement. Commencez par enrouler la ligne autour de la base du taquet, d’abord sous l’extrémité la plus éloignée, puis sous l’extrémité la plus proche, créant ainsi un œillet. Passez maintenant la ligne, de l’extrémité la plus éloignée à l’extrémité la plus proche, puis en sens inverse, en passant sous les extrémités et en créant la figure de huit, mais cette fois-ci, glissez la ligne sous l’œillet que vous venez de créer et tirez.

taquet-adrian-hernandez-wlyvvx9umxa-unsplash

Demi-cou

Ce n’est pas un véritable nœud, le demi-cou est utilisé pour sécuriser la ligne en combinaison avec d’autres nœuds plus sûrs. Facile comme bonjour, elle est formée en croisant le courant sur le dessus, puis en créant une boucle en dessous et au-dessus de la boucle nouvellement créée. On l’utilise généralement en succession de deux demi-cous, en créant souvent une boucle complète en enroulant simplement la ligne autour de tout support auquel on souhaite la fixer. Il conviendra parfaitement pour fixer une ligne d’amarrage à un poteau ou à tout autre objet.

1080px-half_hitch-wikipedia

Nœud de batelier

Ce nœud est moins sûr que les demi-nœuds successifs mais il est rapide et sera utile pour suspendre des ailes ou comme nœud d’amarrage temporaire. Il suffit d’enrouler la ligne autour de ce que vous voulez sécuriser, en faisant passer le courant par-dessus la ligne et en créant une boucle autour de l’objet dans la direction opposée. Passez derrière, autour et en dessous de la boucle nouvellement formée et tirez la ligne dans la direction où vous avez commencé (par exemple, si vous devez accrocher une aile, tirez vers le haut).

1024px-clove_hitch_-_abok_11_-_uscg-wikipedia

Une fois que vous aurez appris ces nœuds maritimes de base, vous pourrez passer à des choses plus difficiles : nœuds de drapeau et de pêcheur, nœuds plats et peut-être même un zeppelin ! Ces nœuds essentiels vous seront utiles sur n’importe quel bateau et vous serez en mesure de manipuler toutes les lignes d’un voilier. Assurez-vous simplement d’avoir tous vos équipements de sécurité et vous serez prêt à partir !

Images : USCG PTC Developer, CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons / Just plain Bill, CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons / Adrian Hernandez via Unsplash / CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons / USCG PTC Developer, CC0, via Wikimedia Commons

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.