Bateaux à moteur électrique

Les bateaux à moteur électrique sont encore un produit de niche, mais leur développement technique et commercial rapide et inexorable nous indique que l’avenir les verra bientôt occuper le devant de la scène.

  • Par rapport au moteur traditionnel, le moteur électrique présente de nombreux avantages : il est durable, efficace, silencieux, économique et facile à entretenir.
  • La gamme de bateaux électriques sur le marché s’élargit et les modèles proposés sont de plus en plus nombreux et de différents types, des petits bateaux pour les sorties côtières aux grands yachts.
Yacht électrique silencieux.
Crédit photo : dmove.it

Aujourd’hui, la mobilité durable est une réalité que l’on peut aborder et qui fait de plus en plus d’adeptes. Les préoccupations croissantes concernant le réchauffement de la planète, causé par la pollution et les émissions de gaz, ont donné un élan à la diffusion du moteur électrique dans diverses industries.

L’intérêt pour la mobilité électrique, de plus en plus présent surtout dans le secteur automobile, concerne inévitablement aussi le secteur nautique, suscitant l’intérêt non seulement des professionnels mais aussi des propriétaires privés. Les bateaux à moteur électrique, bien qu’ils soient encore des produits de niche, sont appelés à proliférer dans les années à venir, occupant une part importante du marché. Le moteur électrique pour bateaux gagne chaque jour des parts de marché intéressantes au détriment du moteur à combustion interne, c’est-à-dire le diesel ou l’essence.

Les caractéristiques des bateaux électriques

Par rapport aux bateaux classiques dotés de moteurs traditionnels, les bateaux électriques utilisent des batteries qui peuvent être rechargées via une alimentation électrique ou des panneaux solaires pour fonctionner. Cela peut se faire à quai, en navigation (si le bateau est équipé du système adéquat), ou au moyen d’énergies renouvelables (photovoltaïque, éolienne, etc.).

Grâce à ses caractéristiques intrinsèques, un bateau équipé d’un moteur 100% électrique permet une navigation très proche de la voile : silence, absence de vibrations, et une philosophie qui privilégie la qualité de la navigation.

Les avantages des moteurs électriques pour les bateaux

Quelle est la clé du succès des bateaux électriques ? On réduit souvent les qualités du moteur électrique à la seule dimension écologique, mais en réalité le monde de la propulsion électrique comprend une multitude d’aspects intéressants.

Examinons spécifiquement les caractéristiques et les avantages d’un bateau équipé d’un moteur électrique “pur” :

Un bateau équipé d’un moteur électrique permet une navigation durable car il n’émet pas de gaz nocifs pour l’environnement et ne rejette pas de gaz, d’huiles et d’hydrocarbures dans la mer. Il s’agit essentiellement d’une navigation à émission zéro.

Un moteur électrique dans un bateau chauffe moins qu’un moteur endothermique, ce qui est synonyme d’efficacité. Un moteur à combustion interne a un rendement moyen inférieur de 15 %, tandis qu’un moteur électrique nécessite moins de partie mécanique pour fonctionner et est donc plus efficace qu’un moteur à combustion. Le moteur électrique est plus fiable et ne nécessite qu’un entretien minimal, de sorte que les économies réalisées en l’utilisant sur un bateau ne sont pas non plus négligeables.

Dans l’imaginaire commun, le moteur conventionnel est considéré comme synonyme de fiabilité. En réalité, étant plus complexe qu’un moteur électrique, en cas de panne, il faut du personnel qualifié pour résoudre le problème. En revanche, le moteur électrique, étant composé de peu d’éléments, a une probabilité de défaillance plus faible et est beaucoup plus facile à réparer. De plus, comme il ne contient pas de combustible, il est beaucoup plus sûr car il n’est pas sujet au danger d’incendie ou d’explosion.

Comparé à un bateau équipé d’un moteur à combustion, le bateau à propulsion électrique ne présente aucune vibration, aucun bruit, aucune odeur d’essence ou de gaz d’échappement. Le silence est un des avantages essentiels, car c’est souvent ce qui gêne le plus ceux qui naviguent avec des moteurs à combustion.

Le moteur électrique, en raison de son petit nombre de composants, ne nécessite pas un entretien important. Il suffit de le rincer à l’eau douce après chaque sortie pour éliminer le sable et le sel de la surface. Pas de lavage à l’eau douce en fin de saison ou d’autres traitements typiques des moteurs conventionnels, surtout pour la saison morte.

Le moteur électrique a des coûts de fonctionnement inférieurs à ceux d’un moteur endothermique, une recharge électrique est actuellement beaucoup moins chère que l’essence ou le diesel. Il existe déjà de nombreux bateaux équipés de panneaux solaires et même des ponts qui en sont équipés pour recharger les batteries. Dans ce cas, il suffit de prendre soin de tous les éléments de la chaîne électrique, qui, comme nous l’avons vu, sont peu nombreux et simples, pour pouvoir compter sur une propulsion 100% durable, sans coût supplémentaire.

La simplicité mécanique, le rendement supérieur, la meilleure régulation de la vitesse et de la puissance délivrée et l’absence de dispersion rendent le moteur électrique plus efficace qu’un moteur classique.

Plus d’informations :

Le moteur du bateau

Comment choisir le moteur du bateau

Les bateaux électriques dans l’histoire

La technologie qui conduit aujourd’hui au grand développement du moteur électrique même en mer a des origines lointaines. Les premiers exemples remontent au XIXe siècle et, après des expériences sur des véhicules terrestres, ils ont commencé à se répandre dans la sphère nautique également. Les bateaux en sont un exemple ELCOqui étaient cependant trop grands, trop lourds et trop compliqués à recharger. En outre, l’avènement du moteur endothermique s’est ensuite révélé plus pratique et son développement et son utilisation généralisée en un temps relativement court ont laissé le moteur électrique à la traîne, sans compter que les systèmes de stockage de l’énergie et les moteurs électriques étaient lourds et encombrants.

Les crises pétrolières des années 1970 et 1980 ont particulièrement stimulé l’attention portée à la réduction de la dépendance aux hydrocarbures pour la mobilité, ce qui a stimulé le développement de la recherche d’alternatives efficaces telles que le moteur électrique.

Lors des salons nautiques de ces dernières années, le thème de la durabilité a attiré l’attention des opérateurs et des plaisanciers sur la propulsion électrique comme jamais auparavant. En 2015, lors du salon nautique de Cannes, Arcadia Yachts a présenté ses Sherpa de 55 pieds équipé de panneaux solaires, une solution qu’elle avait déjà introduite avec l’Arcadia 85, pourtant équipé de moteurs traditionnels. Au salon nautique de Monaco, le yacht de 344′, donc de plus de 100 mètres, a fait ses débuts, Connaissance par Oceanco/Vitruvius, avec une réduction de 20 % de la consommation de carburant. Au salon nautique de Fort Lauderdale, aux États-Unis, la Ligne verte 48 a été présenté comme un “hybride NetGen”.

Le secteur nautique a évolué jusqu’à aujourd’hui, présentant sur le marché des options beaucoup plus durables, notamment des bateaux 100 % électriques. Le premier yacht à moteur de 40 m doté d’une propulsion hybride a été construit en Italie par l’entreprise Chantier naval Palumbo à Naples, et d’autres exemples ont suivi, bien que de tailles différentes : des petits bateaux entièrement électriques aux grands bateaux hybrides, dont l’un des premiers exemples était le Mochi Craft Longue portée 23 mètres construit par le groupe Ferretti qui l’a présenté en 2008.

bateaux-moteurs-électriques 1. bateau de croisière historique d’Elco.
2. Yacht Arcadia 55 Sherpa.
3 : Superyacht Acquaintance de Oceanco/Vitruvius.
4 : Ligne verte 48.
Crédit photo : Pinterest, powerandmotoryacht.com, nauticexpo.es, yachtworld.com

Bateaux électriques sur le marché

L’offre de bateaux électriques se développe et, depuis 2018 notamment, les modèles proposés sont de plus en plus nombreux et surtout de différents types, du petit bateau pour les sorties côtières au grand yacht. Bien sûr, le sujet qui fait toujours l’objet de recherches, et donc d’évolution, est le bilan énergétique entre l’énergie nécessaire pour déplacer un engin lourd dans un fluide. Cela signifie des batteries de plus en plus capables de stocker de grandes quantités d’énergie, des sources solaires ou éoliennes plus efficaces et des moteurs capables de garantir une plus grande puissance avec des pertes réduites. Dans cette direction, l’évolution a été extraordinaire, surtout au cours des dix dernières années : aujourd’hui, les moteurs sont de plus en plus compacts, efficaces et fiables, et les accumulateurs de plus en plus compacts, légers et capables de stocker de grandes quantités d’énergie. Cependant, pour les bateaux dont l’autonomie est une caractéristique essentielle, il est encore nécessaire aujourd’hui de penser à des systèmes hybrides, c’est-à-dire avec des moteurs endothermiques agissant comme des générateurs ou une propulsion mixte et une génération électrique.

Le yacht électrique en est un bon exemple Wave e-550présenté au salon nautique de Barcelone en octobre 2021, produit par le chantier naval italo-espagnol Magonis. Ce yacht électrique atteint 22 nœuds de vitesse maximale et 12 heures d’autonomie en vitesse de croisière. La motorisation, strictement hors-bord, se présente sous la forme de deux authentiques “icônes” de la propulsion électrique : le Cruise de Torqeedo de 4 à 10 kW (soit environ 20 ch), ou le nouveau Mag Power, 18.0 et 30.0, respectivement 18 et 30 kW. Le premier (avec une puissance d’environ 40 CV) garantit la vitesse de 22 nœuds mentionnée plus haut, le second une vitesse maximale de 16 nœuds. En outre, il offre un transport silencieux dans le but d’éviter la pollution sonore.

Profitant du salon nautique international de Miami en Floride, le chantier naval américain Cigarette Racing a dévoilé son Cigarette Racing Team 50′ Marauder AMG, un bateau inspiré de la Mercedes-AMG GT R et arrivé pour célébrer dix ans de collaboration entre Mercedes-AMG et Cigarette Racing, un partenariat qui a débuté en 2007 pour des raisons de marketing. Cette bête des mers est propulsée par deux moteurs Mercury Racing (1550/1350 QC4v) et des hélices M8, totalisant 3 144 cv. En outre, les moteurs offrent deux commandes électroniques différentes – via des touches différentes – qui permettent d’accéder à la pleine puissance ou à un mode ” loisir ” où la puissance de chaque moteur est limitée à 1 370 ch par moteur (2 740 ch).

En novembre 2021, le chantier naval SILENT 60 Yacht silencieux a remporté le “Best of Boats Award” dans la catégorie “Best for Travel”. Cette catégorie spécifique est définie comme “adaptée aux voyages à longue distance avec tout le confort nécessaire à une vie à bord permanente, adaptée aux eaux intérieures et aux conditions de mer difficiles”. Au lieu d’adapter des catamarans existants avec des panneaux solaires et des moteurs électriques, les Silent Yachts sont conçus et construits spécifiquement pour être entièrement alimentés par l’énergie solaire.

Le site Eclipse solaire Aquanima 40 est un autre catamaran solaire électrique, le premier de la société Azura Marine. Il a été lancé en Indonésie en juin 2020 et dispose d’une autonomie illimitée. Cela signifie qu’il est capable d’effectuer des voyages en mer sans avoir à s’arrêter pour se ravitailler. Comme son nom l’indique, ce dont il a besoin pour se déplacer, c’est de l’énergie du soleil. En outre, il est équipé d’une batterie de 60 kWh afin de pouvoir fonctionner sans l’énergie du soleil lorsque celui-ci n’est pas présent. Ce système est complété par un système photovoltaïque qui permet au bateau de se déplacer sans limites jusqu’à une vitesse de 4 nœuds. La vitesse de croisière maximale qu’il peut atteindre est de 10 nœuds. Ce catamaran a une longueur de 13,25 mètres et peut accueillir jusqu’à 8 passagers. A l’intérieur, il y a 3 cabines d’invités et 3 cabines d’équipage.

bateaux-électriques-modernes 1- Wave e-550 (crédit photo : newatlas.com)
2- Cigarette Racing Marauder AMG (crédit photo : motorpasion.com)
3- SILENT 80 3-ponts fermé (crédit photo : Silent Yacht)
4- Aquanima 40 (crédit photo : Azura Marine)

Suite au grand succès de son précédent bateau électrique (l’Elex 8000), la société suédoise X Shore a présenté au Boot Düsseldorf 2020 leEelord 6000un autre modèle de bateau électrique plus petit, à étrave fermée. Il fonctionne entièrement à l’électricité et est également silencieux et dynamique. Il a une longueur de 5,8 m et un moteur électrique de 225 kW. Il dispose de deux options de batterie : une batterie de 90 kWh et une batterie de 120 kWh. Selon la source d’énergie, le temps de charge complète est d’environ huit heures. X Shore a pour ambition de révolutionner l’industrie maritime et de devenir le Tesla de la mer. Les coques de ses bateaux sont conçues pour être aussi efficaces que possible lors de la traversée de l’eau. De plus, pour être encore plus respectueux de l’environnement, leurs matériaux sont nobles et recyclables. Les modèles plus grands Eelex 6500 et Eeltrek 8000 sont en cours de réalisation, mais ne sont pas encore en vente.

Lancée en 2019, la version électrique de la… NEO HT du chantier naval Greenline a été nominé pour le prix du bateau européen de l’année 2020 dans la catégorie des bateaux électriques. Il a également remporté d’autres prix, comme le prestigieux prix de design BIG à Ljubljana, en Slovénie. Le bateau mesure 9,9 m de long et est alimenté par un moteur hors-bord Twin Torqeedo de 55,1 kW et deux batteries. Il peut être configuré avec un design ouvert, un toit rigide ou un coupé avec 1,3 KW de panneaux solaires. Le nouveau OceanClass 68est également une étape importante pour Greenline, car il s’agit du plus grand yacht hybride de production jamais construit.

Grâce à la combinaison de deux moteurs diesel Caterpillar de 1 000 ch et d’une paire de moteurs électriques de 60 kW, le navire amiral de 20,8 m est capable d’atteindre une vitesse de plus de 7 nœuds à la seule puissance électrique, avec une autonomie de croisière silencieuse et sans émissions de 40 nm grâce à un parc de batteries de 138 kWh. Le bateau a été dévoilé lors du salon nautique de Fort Lauderdale 2021.

Si le premier foilage électrique de Bougie d’allumage était considéré comme le Roadster de Tesla des mers, son dernier lancement étant le Model S. Le nouveau 28 pieds, qui a été baptisé le C-8, a été révélé par la société suédoise comme le plus grand et le meilleur successeur du C-7. La première génération du C-7, qui a fait ses débuts l’année dernière, était un bateau électronique perturbateur, mais n’a jamais été destinée à la production de masse. En fait, l’entreprise n’a vendu que 30 modèles à ce jour. Le C-8, quant à lui, a été conçu pour s’adresser à un marché plus large, se vendre par milliers et éventuellement concurrencer les bateaux à moteur diesel ou à essence traditionnels dans la catégorie haut de gamme des 28-29 pieds.

Le bateau Le cygne noir by Seine Alliance s’impose comme le premier bateau entièrement électrique dédié aux croisières privées et professionnelles sur la Seine. Il a une capacité maximale de trois personnes, une durée de deux heures et un temps de recharge complet de deux à trois heures. Après les premières démonstrations au premier trimestre 2020, Seine Alliance commencera à préparer un nouveau bateau électrique, qui devrait faire partie de sa flotte 100% électrique d’ici 2024.

Un autre exemple important est Alva Yachtune marque de yachts électriques de luxe qui exploite un design sans compromis et une technologie de pointe. La mission de ce chantier naval est de faire entrer le yachting dans une nouvelle ère avec une offre de produits progressifs, des catamarans solaires électrifiés et des yachts à voile conçus et construits sans compromis. Un exemple est leur Ocean Eco 90un catamaran entièrement électrique et équipé de panneaux solaires.

Sur le marché italien, une nouveauté dans le domaine des bateaux électriques est la Lagon 55, qui porte la marque de l’entreprise italienne Barche Elettriche. Il mesure 5,50 mètres de long et dispose d’un moteur de 22,43 kW avec des batteries plomb-gel ou lithium d’une autonomie d’environ 8 heures. Ce bateau peut atteindre une vitesse de 9 km/h et peut accueillir jusqu’à 10 personnes. permis bateau.

yacht-électricité 1- Eelex 8000 (crédit photo : XShore)
2- Ocean Class 68 – Hybrid (crédit photo : Greenline Yacht)
3- Candela C8 (crédit photo : Candela)
4- Ocean Eco 90 (crédit photo : Alva Yacht)

Les bateaux électriques du futur

À l’heure actuelle, tout porte à croire que le bateau du futur sera sans aucun doute électrique, même si le chemin à parcourir pour parvenir à une navigation 100 % durable est encore long. Ces dernières années, les ventes de bateaux électriques ont augmenté de plus en plus grâce à l’entrée dans le secteur de nouvelles entreprises innovantes et technologiques soucieuses de l’environnement, comme X Shore, Q Yachts, Greenline, etc. En particulier, selon les études de marché d’IDTechEx, une augmentation significative a été enregistrée depuis 2016. Il convient toutefois de noter que les résultats obtenus à ce jour l’ont été sans soutien financier ni réglementation des émissions, contrairement au secteur automobile. Par conséquent, le secteur maritime se trouve actuellement à un moment clé en termes d’avancement des bateaux électriques, mais il est également confronté à certains défis qui doivent encore être surmontés, tels que les réglementations sur les émissions et les prix élevés des batteries marines.

Pour vous tenir au courant des dernières nouvelles dans le domaine des bateaux à propulsion électrique, vous pouvez consulter la rubrique Bateaux électriques hybrides de Nautica Report.

En savoir plus sur la navigation de plaisance durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.