Un nouveau système anti-collision permet au bateau de changer de cap.

Les débris de toutes sortes, les conteneurs à la dérive et les cétacés constituent un risque de collision de plus en plus fréquent pour les plaisanciers qui naviguent sur les mers du monde. Mais voici maintenant Oscar, un nouveau système importé de l’industrie automobile qui voit les obstacles en mer et modifie la trajectoire du bateau.

Le 3 novembre dernier, un objet dérivant a mis fin à la Transat Jacques Vabre d’Alex Thomson et Neal McDonald et leur Hugo Boss. Immédiatement après la collision, Thomson et McDonald ont arrêté le bateau et des contrôles ont révélé que la quille basculante du bateau n’avait été fixée au bateau que par le piston hydraulique qui le manœuvrait. Suite à cet échec, les deux skippers ont été priés d’abandonner la course.

Des océans remplis de débris, de conteneurs et de cétacés

Les collisions avec des objets à la dérive sont de plus en plus fréquentes dans les océans comme la Méditerranée, et les voitures de course comme Hugo Boss ne sont pas les seules à en souffrir. Le problème est que la mer est de plus en plus remplie de débris, de rondins et de déchets de toutes sortes. Même les conteneurs à la dérive sont un véritable cauchemar pour les coureurs et les plaisanciers. Sans préjudice de l’obligation des capitaines de navires de signaler la perte de conteneurs en mer à l’autorité maritime, la possibilité de les récupérer est très peu probable, tant parce que la cargaison est assurée qu’en raison des coûts énormes des opérations de récupération. La réalité est donc que les mers du monde comptent une bonne part de ces objets semi-submergés insidieux qui dérivent sans être dérangés et présentent un risque réel.

Les cétacés sont également une cause fréquente de collisions. Une étude récente a révélé que 20 % des baleines meurent à la suite de collisions avec des navires et que plus de 6 % des cétacés photo-identifiés présentent des signes de mutilation dus à l’impact avec des bateaux et des navires en mer.

Une solution importée du monde de l’automobile

Le problème est si aigu que beaucoup tentent d’y remédier. C’est le cas de Raphael Biancale, un navigateur océanique qui, après avoir cherché en vain sur le marché un système capable de faire dormir tranquillement ceux qui parcourent de longues distances et le font souvent la nuit, a décidé de se lancer seul. En tant que propriétaire d’une entreprise de systèmes automobiles intelligents, il a compris que le moment était venu de tenter un transfert de technologie entre les secteurs automobile et nautique.

En autofinançant la phase de recherche et de développement avec une équipe d’ingénieurs et de skippers expérimentés, il a mis au point Oscar, un système capable de détecter et d’identifier les objets flottants sur le parcours : aussi bien les bateaux et les navires en mer et au mouillage que les “OVNI”, c’est-à-dire les objets non identifiés, y compris les conteneurs, les cétacés et les déchets. Le système évalue alors le risque de collision en temps réel et calcule instantanément la meilleure route pour l’éviter. Si la fonctionnalité appropriée est activée, il s’interface avec le pilote automatique du bateau pour fournir un changement de cap.

Caméras numériques et interfaces intelligentes

Le système Oscar est composé de trois éléments principaux. L’unité de détection, qui est une super-caméra montée, au moyen d’un support, en tête de mât. Celle-ci est connectée à une unité électronique capable d’interpréter les informations envoyées à la caméra et de les interfacer avec le système électronique de bord (via NMEA 2000). Le dernier composant est l’application avec laquelle toutes les données et tous les paramètres peuvent être consultés et gérés sur une tablette ou un smartphone.

La visibilité du système est garantie nuit et jour et il y a une compensation automatique pour toute rotation de l’arbre. Jusqu’à présent, le système Oscar a été testé par des navigateurs océaniques de la trempe de Jean Le Cam et des vainqueurs du Vendée Globe, Vincent Riou, François Gabart et Armel Le Cléac’h. Info : www.oscar-system.com.

Regardez la vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=TYC8SpvdNZ4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.