Storm Bag, le tourmenteur en kit qui s’arme en 2 minutes

Pour faire face aux forces du vent et aux coups de vent, de nombreux plaisanciers utilisent le Storm Bag car il leur facilite la tâche. Il s’agit d’une tourelle dans un kit qui peut être gréé en quelques secondes et qui offre d’excellentes performances.

Faisons connaissance avec le Storm Bag. Le bon marin est celui qui parvient à optimiser les performances de sa voile dans les petits airs grâce à des réglages fins et continus. Mais le bon marin se voit surtout dans les vents forts lorsqu’il continue à naviguer en toute sécurité en gérant le matériel à bord, les voiles en premier lieu. La plupart des voiliers modernes équipés de gréements traditionnels ne sont pas adaptés à des vents de 40 à 50 nœuds. Souvent, également pour des raisons de forme de la coque, ils sont mis à l’épreuve dans ces conditions, même lorsque le skipper démarre le moteur.

La première étape face à un coup de vent est de réduire la voilure et de mieux équilibrer le bateau avec une grand-voile réduite et un génois roulé : de cette façon, la coque peut mieux naviguer même si les performances laissent à désirer. En effet, avec un génois enroulé, il est très difficile et fatigant de remonter au vent et d’essayer de remonter les vents de face. Une solution alternative au génois enroulé consiste à hisser une voile tempête, c’est-à-dire une petite voile tempête très solide. Le problème avec ce type de voile, cependant, est souvent de savoir où la mettre, puisque l’étai est déjà occupé par le génois enroulé. Tirer ce dernier, c’est-à-dire le déployer puis le glisser sous le pont, pour hisser le foc tempête dans le même canal que l’enrouleur, lorsque le vent est fort n’est pas une tâche facile, voire risquée.

Storm Bag, kit de voile prêt à être gréé

Pour faciliter la vie des marins dans ces conditions, l’entreprise française Delta Voliles a conçu le Storm bag, une voile anti-tempête portable spéciale qui peut être montée en quelques secondes, et qui présente des qualités de construction particulières et d’excellentes performances de navigation. Cette voile anti-tempête se présente sous la forme d’un kit et est enfermée dans une mallette pratique en PVC avec velcro à ouverture automatique et mousquetons en acier inoxydable. Grâce à son efficacité aérodynamique, il peut déjà être utilisé à partir de 20-25 nœuds de vent.

Testé dans les moindres détails et conçu pour être armé en toute sécurité par les équipages familiaux comme par les navigateurs solitaires, le Storm Bag présente de nombreux avantages. Tout d’abord, il n’est pas nécessaire d’improviser des feuilles pour le gréer, car le kit comprend déjà les lignes appropriées. De plus, il n’est pas nécessaire de faire des nœuds ou d’utiliser des pinces ou des taquets car le dispositif est déjà équipé de mousquetons pratiques. Le Storm Bag est gréé sur l’étai principal, qui est plus sûr que l’étai, il n’est donc pas nécessaire de gréer des flyers ou autres. Le Storm Bag est gréé sur l’étai principal, ce qui est plus sûr, et il n’est pas nécessaire de gréer des flyers ou autres. Ses performances de navigation sont également excellentes : il permet une entrée au vent plus efficace, offre un rendement maximal au près, et les deux volets qui se rejoignent à l’arrière de l’étai créent un profil solide et tridimensionnel, comme une aile d’avion, parfait pour affronter les vents extrêmes avec une plus grande portance.

Lire aussi : Comment préparer l’équipement de bord

Storm-Bag

Tout dans un sac portable et compact

Le sac de rangement Storm Bag est compact et possède une poignée qui permet de le porter facilement d’une seule main sur l’arc. Le sac reste solidement cousu à la voile et il n’y a pas à s’inquiéter de le perdre ou de devoir le ramener à l’étrave pour le porter. Après utilisation, le Storm Bag peut être rincé à l’eau douce, séché et replié dans son sac.

Le Storm Bag n’est armé que lorsque nous le voulons. Pour l’utiliser, il n’est pas nécessaire d’effectuer des travaux coûteux sur le mât et le bateau, et son utilisation permet également de préserver et de prolonger la vie du génois, qui serait irréversiblement déformé et ruiné s’il était utilisé enroulé par vent fort.

En résumé, ce gréement pratique et rapide peut être utilisé aussi bien à bord des monocoques que des multicoques et permet aux équipages d’affronter la houle en toute sécurité.

Comment préparer l’équipement et comment le placer à bord ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.