L’ingénieux hors-bord Suzuki qui aspire le plastique dans la mer

À partir de 2021, toute personne qui achètera un hors-bord Suzuki pourra avoir la possibilité d’installer un nouveau dispositif breveté par le fabricant japonais pour filtrer et collecter les microplastiques dans la mer.

Un hors-bord contre le plastique. Nos océans étouffés par le plastique sont l’une des plus grandes catastrophes environnementales de notre époque. Un problème qui n’est pas seulement écologique, mais qui met en péril la chaîne alimentaire même de l’humanité. Résoudre un problème de cette ampleur n’est pas facile, mais on peut faire quelque chose. Chacun d’entre nous peut s’engager personnellement à éliminer correctement les plastiques, mais les entreprises manufacturières elles-mêmes sont interpellées, étant donné qu’au-delà du secteur des produits, chacune d’entre elles est impliquée dans l’emballage industriel.

Pour prendre parti dans la lutte contre l’invasion des plastiques dans la mer, il y a naturellement aussi les entreprises nautiques elles-mêmes, avec parfois des idées simples mais ingénieuses. Comme celle de Suzuki, l’un des plus grands fabricants mondiaux de moteurs in-bord et hors-bord.

Un dispositif qui filtre le plastique dans l’eau

Plastique et hors-bord. Les ingénieurs du constructeur japonais développent en effet un hors-bord doté d’un dispositif totalement innovant. En pratique, lorsque le propulseur fonctionne, il aspire et renvoie des tonnes d’eau à la mer. À cette fin, un dispositif de filtrage et de collecte a été mis au point, qui sélectionne les microplastiques en utilisant précisément le système de recirculation de l’eau de refroidissement. Grâce à ce composant, qui s’appelle le collecteur de microplastiques, les microplastiques dissous dans la mer peuvent donc être collectés, simplement en utilisant votre bateau avec le moteur Suzuki.

Le dispositif peut être facilement installé à l’intérieur du système de refroidissement et n’affecte pas les performances du moteur car il utilise uniquement l’eau qui a déjà servi à refroidir le moteur. Selon des recherches menées au Japon, des dépôts importants de microplastiques ont été trouvés parmi les substances recueillies par ce système de filtrage. D’autres données sont en cours d’actualisation et seront disponibles lorsque la phase de recherche et de développement du système, que Suzuki mène également dans le reste du monde, sera terminée.

Hors-bord en plastique

Disponible pour les plaisanciers à partir de 2021

Un hors-bord anti-plastique. Suzuki prévoit d’introduire un tel dispositif en option sur ses hors-bord à partir de 2021, puis de le proposer comme technologie standard pour sa propre gamme. “Lorsque le hors-bord fonctionne, il aspire et renvoie des tonnes d’eau dans la mer pour refroidir l’unité thermique, mais malgré les grilles de protection qui empêchent les gros morceaux de bois ou de plastique susceptibles de l’endommager d’entrer dans le moteur, de grandes quantités de microparticules y pénètrent quand même. Le dispositif de filtrage et de collecte sélectionne les micro-plastiques en utilisant précisément le système de recirculation de l’eau de refroidissement et rejette dans la mer une eau plus propre que celle qui a été aspirée.

La collecte de microplastiques en mer grâce au dispositif Micro-Plastic Collector fait partie du projet Suzuki Clean Ocean, qui comprend des campagnes environnementales visant à nettoyer les océans, les rivières et les lacs et à réduire les emballages en plastique. Info : https://marine.suzuki.it.

Pacifique, l’île de plastique est comme un iceberg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.