L’eau douce par bateau : une commodité inestimable

Réservoirs d’eau douce, tuyaux, bouchons, pompes, vannes, forment le système d’eau de nos bateaux. Dans ce guide clair, simple et détaillé, nous examinons comment choisir ces appareils, quelles sont les caractéristiques à évaluer, quels problèmes ils peuvent présenter et quel type d’entretien de routine ils nécessitent.

La sortie en mer est une école naturelle qui apprend à gérer les ressources. L’une d’entre elles à bord est l’eau douce, qui, pour être exploitée au maximum, nécessite une système efficace d’approvisionnement en eau à bord. Cela implique de choisir des composants de qualité, d’effectuer un installation correcteUtilisez-le à bon escient à terre et en mer et, surtout, consacrez-vous à une bonne gestion de l’environnement. entretien de routine. Réservoirs, tuyaux, pompes, bouchons et vannes, tout doit être adapté au bateau et à ses besoins de navigation.

Une bonne connaissance du système d’eau à bord nous aide à mieux le gérer et à faire face aux éventuels problèmes. Le point de départ est donc installer vous-même tous les équipementsTestez le système et n’ayez pas peur de le démonter et de le remonter vous-même pour vous familiariser avec toutes les pièces et leur fonctionnement.

Le réservoir d’eau douce

Les réservoirs des réseaux d’eau fournissent un réserve d’eau douce pour une grande variété de besoins à bord, de la cuisine à la douchemais aussi pour le lavage occasionnel du pont. En général, le réservoir d’eau douce est construit avec matériaux non-toxiques qui garantissent la potabilité de l’eau, en ne libérant pas de substances toxiques et en empêchant la formation d’algues ou de moisissures. Les réservoirs sont généralement installés de manière à pouvoir être facilement retirés pour être réparés ou remplacés et sont équipés d’une bouchon de contrôle pour permettre le nettoyage interne.

Choisir la bonne capacité du réservoir

I réservoirs d’eau douce sont disponibles en différents modèles et capacités, de quelques dizaines de litres à plus de 300. Pour identifier le volume correct du réservoir il suffit de faire un calcul rapide basé sur les besoins de l’équipage qui utilise normalement le bateau. Chaque personne a besoin en moyenne de 3 litres d’eau par jour pour la boisson, 1 pour l’hygiène personnelle, 1 pour la cuisine. Il faut considérer unautonomie d’environ 40 jours pour la navigation hauturière et de 10 à 15 jours pour une croisière côtière.

Pour ceux qui ont l’habitude de sortir tous les jours un réservoir de 40-50 litres fournira une réserve d’eau décente pour cuisiner et se doucher après un plongeon dans la mer. Dans le cas de volumes supérieurs à 100 litres, l’idéal serait de répartir les besoins en eau douce sur plusieurs réservoirs afin de disposer d’une réserve d’eau douce d’une capacité de 100 litres. répartition efficace du poids et gardez toujours une bonne réserve en cas de problème, par exemple une fuite accidentelle ou un mauvais stockage de l’eau.

Réservoirs rigides ou flexibles ?

Les réservoirs peuvent être de deux types : réservoirs rigide ou flexible. Les premiers peuvent être fabriqués en polyéthylène, en acier inoxydable ou en fibre de verre ; ils sont plus chers mais naturellement plus solides. Ils ont tous une section transversale rectangulaire. Ceux qui sont dans plastique devrait être moule uniqued’une épaisseur adéquate et sans soudure. Dans le cas du choix de laacieril est toujours bon de vérifier avant l’installation qu’il n’y a pas de fuites au niveau des soudures qui ne sont pas toujours visibles à l’œil nu. Ceux qui sont dans fibre de verre ont l’avantage de pouvoir être fabriqués sur mesure.

Réservoir d'eau en polyéthylène rigide

I réservoirs souples sont fabriqués à partir de tissus en nylon ou en PVC spécialement traités qui laissent l’eau inodore.. Elles sont très confortables car elles s’adaptent à la conformation de l’emplacement permettant des installations impossibles avec les réservoirs normaux en polyéthylène rigide. Ils ne nécessitent pas non plus d’entretien et sont assez peu coûteux. Ils sont également excellents en tant que réservoirs de secours.

Où mettre le réservoir d’eau ?

Les réservoirs embarqués, en particulier ceux de grande taille, doivent toujours être placés en bas afin de optimiser le poids. Pour avoir une idée, un réservoir plein de 200 litres pèse environ 200 kilogrammes. Pendant l’installation solidement fixé pour éviter les frottements gênants ou pire les chocs contre la coque avec le risque de desserrage et de casse des tuyaux. S’ils sont placés à l’intérieur d’un casier ou sous les couchettes, il peut être utile de recouvrir ces conteneurs d’un matériau souple comme le liège ou le néoprène, à la fois pour amortir le bruit du clapotis de l’eau et pour éviter l’usure des points de contact.

Réservoir d'eau douce

Indicateurs de niveau d’eau, d’inspection et d’état

L’un des avantages des réservoirs rigides est qu’ils peuvent être équipés d’un capteur de niveau qui, en combinaison avec un système de contrôle de la qualité de l’eau, peut être utilisé pour mesurer le niveau d’eau. indicateur de niveau monté sur le tableau de bord donne des informations constantes sur la quantité d’eau disponible. Ces accessoires ne peuvent pas être installés sur des réservoirs souples.

Flotteur complet avec indicateur - Capteurs de niveau
Flotteur d’eau avec indicateur de niveau pour montage sur le tableau de bord

Sur les réservoirs rigides, nous avons également la possibilité de vérifier l’état de l’eau par le biais de la fonction trappe de visite. En cas de doute sur la qualité de cette dernière (mauvaise odeur et mauvais goût), il est possible d’ajouter quelques gouttes de chlore (amuchina) ou d’un autre désinfectant approprié, en respectant strictement les instructions figurant sur l’emballage.

Les tuyaux du réseau d’eau

Deux tuyaux partent du réservoir. Le premier est réservé au chargement de l’eau et part de l’entrée de l’autoroute. fiche d’embarquement placé sur le pont qui permet de charger l’eau de l’extérieur. L’autre tuyau est dédié au prélèvement et à la distribution de l’eau et est relié à la pompe de l’autoclave. En ce qui concerne également les canalisations de l’ensemble du réseau d’eau il est préférable d’utiliser des produits de qualité. nous recommandons toujours des tuyaux en pvc non toxiques (qui ne libèrent pas de produits chimiques nocifs pour la santé) et renforcés (renforcés). avec une spirale ou une maille en acier, des renforts qui offrent une plus grande résistance à la pression et permettent des rayons de courbure plus serrés sans écrasement. Afin d’éviter les goulets d’étranglement et l’effondrement du système dans tous les cas, il serait préférable d’éviter les coudes exagérés.

Tuyaux d'eau

En ce qui concerne les raccords de tuyaux sur les raccords de tuyaux, il est toujours bon d’utiliser deux colliers de serrage en acier inoxydable éventuellement avec les langues orientées dans des directions opposées, de sorte que le mouvement qui finit par desserrer l’une n’ouvre pas aussi l’autre.

Conseil importantContrôlez régulièrement ces éléments pour vérifier qu’ils sont en bon état et qu’ils ne présentent pas de traces d’oxyde, ce qui est possible notamment dans les parties cachées entre la bande métallique et la vis.

Pompes à eau douce : pompes pour autoclave

En laissant de côté les considérations purement techniques sur les différents types de pompes (à roue, à diaphragme, etc.), l’important est qu’il s’agit d’une pompe autoclave. Ce type de pompe est équipé d’un élément, le interrupteur de pressioncapable d’évaluer la pression dans le tuyau et de mettre automatiquement en marche ou d’arrêter la pompe elle-même.

Pompe autoclave Flojet 11 litres - Pompes autoclave Flojet

Le pressostat nous permet de ouvrir et fermer le robinet sans avoir à actionner l’interrupteur qui commande la pompe. En pratique, lorsque nous demandons de l’eau à un service public (douche, robinet…), le pressostat détecte que la pression à l’intérieur du tuyau diminue et met en marche la pompe. Lorsque l’utilisateur s’éteint, c’est le contraire qui se produit, le pressostat détectant une augmentation de la pression et arrêtant la pompe.

Douches, éviers et robinets

Une fois le réservoir et la pompe installés il ne reste plus qu’à penser aux points de prélèvement d’eau c’est-à-dire les douches, les robinets et les éviers. En fonction du type de bateau et de l’utilisation que l’on va en faire, on disposera des différents accessoires qui nous permettront d’utiliser confortablement l’eau douce à bord.

Douche de poupe

Essentiel pour fournir un ou plusieurs points de douche sur le pont qui nous permettra de nous rincer après un bain de mer ou de laver le pont en éliminant la saleté et le sel. Il existe sur le marché d’innombrables kits de douche qui peuvent être installés sur la cloison ou sur des surfaces horizontales. Ce sont boîte en plastique avec rabat à l’intérieur desquels se trouvent la douchette et le tuyau. Grâce à l’automatisme de la pompe de l’autoclave (décrit ci-dessus), nous ne devons pas allumer et éteindre un interrupteur électrique, mais seulement ouvrir et fermer le robinet. L’installation de ces points de prélèvement externes est donc très souple et rapide.car il suffit de raccorder le tuyau qui amène l’eau au service public (aucun raccordement électrique n’est nécessaire).

Kit de douche pour bateau New Edge Cream

Il en va de même pour les services publics internes qui desservent cuisine et salles de bains où l’on trouve des éviers, des lavabos et des douches. La seule différence dans ce cas sera la présence de tuyaux de drainage avec lesquels l’eau sera acheminée vers les sorties en mer ou les réservoirs de stockage, qui seront ensuite vidés dans le port aux stations appropriées.

Évier de cuisine

Les ennemis du système d’eau : le tartre, les obstructions et les blocages.

En ce qui concerne les pompes, les problèmes les plus courants sont imputables à des diaphragmes cassés ou déformés qui empêchent le déclenchement et produisent des fuites ou des vannes qui ne se ferment pas correctement en raison de encrassementla saleté et les impuretés. D’autres problèmes peuvent survenir filtres bouchés ou des fuites d’air dans les tuyaux souvent dues au desserrage des colliers. Comment procéder dans de tels cas ? Il n’y a pas beaucoup d’alternatives : il faut inspecter, ouvrir, démonter, nettoyer les tuyaux avec des détergents spécifiques (par exemple Steril Tank), éliminer les incrustations tenaces avec des produits antitartre ou un bain de vinaigre blanc dilué dans de l’eau douce pendant au moins 30 minutes et remplacer tous les composants endommagés.

Nous avons donc passé en revue les composants du système d’eau à bord, leur fonction, leurs caractéristiques, et vous avons donné quelques conseils pour choisir le produit le mieux adapté à votre bateau et à vos besoins de croisière, ainsi que de nombreux conseils pour entretenir efficacement ces appareils. Un système d’eau fiable et fonctionnant parfaitement est synonyme de croisière heureuse !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.