Hors-bord pour l’annexe : électrique et auto-rechargeant

Une nouvelle technologie est en train de voir le jour pour les moteurs hors-bord des dériveurs. Lancé par la société Epropulsion, qui proposera en 2021 la première série de hors-bord électriques qui s’auto-rechargent. Comment ? L’hélice devient un hydrogénérateur lorsqu’elle n’est pas utilisée. Sept modèles sont déjà disponibles.

L’annexe de service à bord des bateaux est un élément très utile pour l’équipage et le skipper. C’est pourquoi il a connu une évolution sans précédent ces dernières années, en acquérant un rôle de premier plan en termes de planification, de conception et d’aménagement. Dans la quête permanente de performances, de nombreux constructeurs se concentrent sur la propulsion de ces petites embarcations polyvalentes, c’est-à-dire les hors-bord, notamment en exploitant la technologie électrique.

Parmi les entreprises les plus en pointe dans ce domaine figure Epropulsion, qui a été le protagoniste d’une grande expansion en 2020 : le chiffre d’affaires de l’entreprise a augmenté de 60% avec deux marchés cibles, l’Europe occidentale et les États-Unis. Fort de ce succès, Epropulsion lance aujourd’hui un hors-bord électrique auto-rechargeable pour les annexes et les petits bateaux.

Hors-bord avec hydrogénérateur

La nouvelle gamme de hors-bord électriques pour les dériveurs comprend des modèles jusqu’à 9 chevaux. Tous les propulseurs sont auto-rechargeables grâce à un hydro-générateur et permettent, en plus de la charge normale en se branchant sur la batterie ou le générateur de votre bateau, une charge inverse de la batterie du moteur à des vitesses comprises entre 4 et 10 nœuds.

Dans la pratique, s’ils sont installés comme moteur principal ou auxiliaire, vous pouvez simplement les laisser baissés en navigation. En revanche, si vous les utilisez comme moteur d’annexe, lorsque la mer est calme, il suffit de laisser le propulseur en position basse et de remorquer l’annexe pour le recharger en navigation ou au moteur. Dans les deux cas, le facteur de friction est pratiquement négligeable. Les lignes de produits Spirit et Navy d’ePropulsion exploitent cette nouvelle technologie : les nouveaux modèles sont le Spirit 1.0 Evo, le Navy 3.0 Evo et le Navy 6.0 Evo, disponibles à partir de début 2021.

En plus de ces nouveaux modèles de hors-bord pour l’annexe, ePropulsion introduit d’autres éléments innovants tels que l’architecture 48 volts, les brassards de sécurité, une nouvelle barre ergonomique et des moteurs brushless à entraînement direct, ce qui permet d’améliorer les performances et de réduire le bruit. Les batteries de la série E offrent également des performances constantes, jusqu’à 3 000 cycles de recharge.

Lire aussi : Les essentiels de la voile : mettre le hors-bord à l’arrière du bateau

Epropulsion : la déconnexion de sécurité est sans fil

Une autre nouveauté très appréciée par les plaisanciers dans les nouveaux hors-bord pour dériveurs d’Epropulsion est la laisse de sécurité, un accessoire indispensable qui coupe automatiquement l’hélice si le conducteur tombe à la mer. Dans la pratique, de nombreuses personnes trouvent que la laisse traditionnelle, qui est attachée au poignet ou au gilet de sauvetage et entrave les mouvements, est peu pratique. Pour cette raison, Epropulsion le remplace par un brassard qui coupe automatiquement le moteur en cas d’homme à la mer. Jusqu’à 8 connexions par moteur seront disponibles, entièrement sans fil.

Une nouvelle barre Evo avec écran intégré

Enfin, Epropulsion introduit également un nouveau bar. Il s’agit d’une barre ergonomique, confortable, réactive et polyvalente qui améliore considérablement l’expérience de navigation. L’écran intégré tient les utilisateurs informés des informations clés telles que la puissance, la tension, le temps de fonctionnement restant et le niveau de la batterie, avec un écran rétroéclairé pour une utilisation facile la nuit.

Un nouvel hydrogénérateur Watt&Sea issu de l’expérience de la Macif

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.