Comment se protéger contre les fuites de gaz à bord ?

De nombreux skippers et propriétaires emportent des bouteilles et des cartouches de gaz à bord pour le chauffage et la cuisine. Mais comment éviter les fuites et les accidents soudains ?

Comment éviter les fuites de gaz à bord. Les plaisanciers utilisent souvent le gaz à bord en le stockant de différentes manières. Il est principalement utilisé en cuisine pour préparer les repas, parfois aussi pour le chauffage. Le gaz le plus fréquemment utilisé dans le secteur maritime est le butane. Qu’il soit stocké dans de grandes bouteilles ou à l’intérieur de petites cartouches portablesLa fuite de gaz liquéfié (le butane et le propane sont en fait des gaz conservés à l’état liquide) est un risque majeur à bord d’un bateau. Ce n’est pas une coïncidence si plusieurs bateaux sont victimes d’une fuite de gaz chaque année. Il existe toutefois un certain nombre de dispositifs permettant de stopper ces fuites et de protéger les bateaux et les équipages d’éventuelles explosions. Tout le monde ne les utilise pas, mais presque tous les bateaux de croisière modernes sont équipés de ces systèmes d’alarme.

Si elles sont stockées et utilisées correctement, les bouteilles de gaz commerciales sont en fait extrêmement fiables. Et c’est également le cas dans le secteur du nautisme. Les fournisseurs effectuent des tests de sécurité rigoureux sur les cylindres. Il s’agit notamment des tests périodiques de pression des bouteilles de gaz, qui sont effectués à 15-30 bars pour les bouteilles de gaz butane et à 30 bars pour les bouteilles de gaz propane. Les cylindres et les cartouches portables sont également testés hydrauliquement à des intervalles prédéfinis.

Lire aussi : Le gaz sur un bateau : comment l’utiliser en toute sécurité

Sécurité du gaz : la prévention est la clé

En d’autres termes, le risque ne vient pas de la bouteille de gaz elle-même. La plupart du temps, la fuite de gaz se produit soit dans le tuyau qui relie le réservoir à l’appareil de cuisson, soit dans le terminal lui-même. Des dispositifs de sécurité ou des avertissements existent et doivent toujours être mis en œuvre. Les dommages causés à un navire par une explosion de gaz sont énormes.

Même à bord d’un bateau, on peut parler de sécurité passive. Qu’est-ce que c’est ? La sécurité passive est tout ce qui n’a pas d’effet immédiat sur la survenue d’un accident, mais vise à le prévenir. Par exemple, sur une voiture, les phares n’empêchent pas un accident, mais la nuit, ils l’empêchent en raison du manque de visibilité. Parmi les mesures à prendre pour éviter d’éventuelles fuites de gaz à bord d’un bateau figure l’installation correcte des bouteilles. En aucun cas, une bouteille de gaz couchée ne doit être utilisée. Cela est dû au fait que le gaz se dilate en haut de la bouteille, entre le liquide et la valve. Dans une telle position, le gaz ne s’échapperait pas à l’état gazeux, mais sous forme de liquide directement par la valve.

Comment éviter les fuites de gaz à bord. Il est également important de vérifier la date d’expiration d’une bouteille ou d’une cartouche de gaz rechargeable. Il est donc essentiel de remplacer ces composants au plus tard à cette date et dès qu’ils présentent des signes d’usure ou de vieillissement, tels que des fissures, des abrasions et des creux dans le récipient.

Fuites de gaz

Détecteurs automatiques de fuites de gaz

Des détecteurs de gaz autonomes, souvent calibrés pour détecter le butane, le propane et le méthane, sont disponibles sur le marché pour quelques dizaines d’euros. Ces appareils émettent un signal sonore très fort dès qu’ils détectent la moindre trace de gaz dans l’air. A bord, un détecteur devrait idéalement être placé dans la zone où la bouteille de gaz est stockée. Enfin, les gaz tels que le GPL étant plus lourds que l’air ambiant, un bon détecteur doit être placé au niveau du calage. Et un autre au point le plus bas du bateau, par exemple dans la cale. En fait, les gaz GPL ne sont pas seulement toxiques pour l’homme, ils sont aussi hautement explosifs. Le butane, par exemple, est explosif à partir d’une concentration de 1,8% dans l’air ambiant.

Comment éviter les fuites de gaz à bord. La ventilation des pièces à bord où se trouvent les bouteilles de gaz est également très importante. Les casiers ou armoires de stockage des bouteilles de gaz doivent être correctement ventilés pour éviter la formation de nuages explosifs. De même, les grilles de ventilation ne doivent jamais être obstruées ou bloquées, ce qui constitue un véritable gage de sécurité lorsqu’il s’agit de gaz sur un bateau.

Fuites de gaz

Les bouteilles sont toujours fermées lorsqu’elles ne sont pas utilisées.

Comment éviter les fuites de gaz à bord. Même les appareils de chauffage ou de cuisson les plus courants à bord des bateaux sont désormais équipés de dispositifs qui coupent l’alimentation en gaz s’ils ne sont pas chauffés par une flamme. C’est pourquoi il faut laisser le robinet de la cuisinière à gaz ouvert pendant quelques instants pour que la flamme s’allume d’elle-même. En aucun cas, ce système de sécurité ne doit être modifié ou altéré en y attachant un poids ou un clip. En outre, les robinets de gaz des bouteilles doivent toujours être fermés lorsque le système n’est pas utilisé, en particulier lorsque vous quittez le bateau pour de longues périodes, comme lors des escales hivernales.

Une autre précaution de sécurité lors de l’installation des bouteilles de gaz est de placer la même bouteille avec le vanne face à un mur. De cette façon, en cas d’incendie au niveau de la valve de sortie du carburant, il sera plus facile d’éteindre le feu et de fermer la valve si vous êtes hors de portée des flammes.

Fuites de gaz

Comment ranger les bouteilles de gaz dans un bateau

Comment éviter les fuites de gaz à bord. En principe, il est préférable de ne pas stocker de gaz à bord d’un bateau. Cependant, il est acceptable d’avoir deux cylindres, c’est-à-dire un en service et un autre en réserve. À bord, les bouteilles ne doivent pas être stockées de manière à être exposées aux intempéries (rappelez-vous que l’eau de mer est particulièrement corrosive), mais elles ne doivent pas non plus être stockées à l’intérieur sous le pont. L’idéal est donc d’arrimer les bouteilles de gaz dans un casier étanche approprié et ventilé de l’extérieur. Bien entendu, un tel casier doit être utilisé exclusivement à cette fin et il est absolument hors de question d’y ajouter des instruments, des bidons de carburant et autres au même endroit.

Enfin, pour parer à une fuite de gaz et aux incendies de type C qui s’ensuivent sur place, il est toujours obligatoire d’avoir dans le bateau un ou plusieurs extincteurs à poudre polyvalents qui peuvent être utilisés sur différents types de feu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.