Comment choisir les ressorts d’amarrage

Si vous recherchez un ressort d’amarrage pour votre bateau, le marché nautique actuel propose différents modèles. Les plus populaires sont les classiques ressorts d’amarrage en acier, mais aussi les amortisseurs en caoutchouc ou les plus récents systèmes d’amortissement mixtes en acier et en élastomère. Chacun de ces produits a naturellement ses mérites et ses inconvénients, et le meilleur choix dépend de la taille du bateau, de la qualité du produit individuel, mais aussi de l’expérience des plaisanciers et de leur pouvoir d’achat.

Les ressorts classiques en acier, également silencieux

Les ressorts d’amarrage en acier sont le système le plus traditionnel et le plus répandu. Ces dernières années, ils ont évolué, améliorant leurs performances et leur durabilité. La plupart des ressorts disponibles sur le marché sont fabriqués en acier inoxydable, un matériau qui offre une bonne résistance à la corrosion de l’eau de mer et présente d’excellentes caractéristiques mécaniques. Il existe également des ressorts en alliages spéciaux à haute performance, dont les caractéristiques dynamiques sont bien meilleures que celles de l’acier, mais comme ils sont moins résistants à la corrosion, ils doivent être protégés par des peintures spéciales qui garantissent leur durabilité.

Les amortisseurs à ressort sont disponibles dans une large gamme de tailles en termes de diamètre, de longueur et de pas, afin de s’adapter au mieux aux charges impliquées, qui sont évidemment différentes selon le bateau. Outre les tailles standard, certaines entreprises du secteur sont également en mesure de fabriquer des ressorts “sur mesure”, qui peuvent ensuite être adaptés aux spécifications du bateau.

Des ressorts silencieux ont également été récemment introduits sur le marché, qui sont conçus pour éviter les grincements gênants. Un autre élément que les fabricants ont essayé d’améliorer est celui de la durabilité, garantissant une efficacité prolongée et des intervalles de remplacement plus longs. Cependant, avec le temps et l’usure, les ressorts en acier perdent de leur efficacité et se cassent, nécessitant un remplacement.

Amortisseurs en caoutchouc

Les amortisseurs en caoutchouc, efficaces et économiques

Les amortisseurs en caoutchouc ou en thermoplastique sont également devenus populaires ces dernières années. Ces amortisseurs se sont révélés particulièrement efficaces, non seulement sur les petits bateaux mais aussi sur les bateaux de taille moyenne, en combinant légèreté, faible encombrement et résistance à l’environnement marin. Les systèmes en caoutchouc ont également l’avantage de ne pas grincer et de ne pas rayer la coque. une fois que la ligne est retirée de l’amarre. Certains de ces systèmes sont des ressorts en caoutchouc, d’autres consistent à enrouler la ligne sur une sorte de tube en caoutchouc, et d’autres encore sont constitués de systèmes élastiques amovibles ou de composants élastiques en polyuréthane qui se clipsent sur la ligne, augmentant ainsi l’effet d’amortissement. Cependant, le tonnage du bateau et les charges impliquées doivent être correctement pris en compte.

Amortisseurs en élastomère

Amortisseurs de haute technologie : les mérites des élastomères

Enfin, il existe des amortisseurs haute performance avec des inserts en élastomère, qui peuvent absorber efficacement des charges même très élevées. Ces amortisseurs combinent les avantages des amortisseurs métalliques avec ceux que l’on peut obtenir des matières plastiques utilisées ici pour réduire la friction et ajouter une capacité élastique au système.

Les amortisseurs en élastomère se caractérisent par une durée de vie nettement supérieure à celle des modèles classiques, ainsi que par une excellente résistance aux charges et une fiabilité maximale. Les solutions proposées par Douglas Marine, E.v.a. Bumper Nautilhouse et Sidermarine sont intéressantes à cet égard.

Amortisseurs en textile

Nouveaux systèmes de traction textile

Certains amortisseurs utilisent également, à la place des ressorts ou des systèmes élastomères, des pneus cup hautement amortissants. Sur ces amortisseurs, les éléments structurels métalliques travaillent longitudinalement, c’est-à-dire pas en torsion comme dans les ressorts, en déchargeant l’activité accrue sur les coupelles en caoutchouc. D’autres amortisseurs innovants sont basés sur un système de traction textileavec des guides en acier inoxydable noyés dans la résine qui permettent aux cordes à l’intérieur d’éviter la friction et l’usure. Ces dernières années, un certain nombre de systèmes non traditionnels, souvent brevetés, ont également fait leur apparition sur le marché. Les fabricants ont également fait des efforts importants pour rendre les amortisseurs de plus en plus légers et résistants aux rayons UV et à l’environnement marin.

Ressorts d'amarrage

De nombreux produits pour tous les budgets

Examinons maintenant le prix, une variable décisive dans l’achat d’un amortisseur d’amarrage. La gamme est très large et va de quelques dizaines d’euros pour un amortisseur en caoutchouc ou en acier galvanisé pour les petits bateaux, à plus de 500 euros pour un amortisseur en élastomère pour les grands. Entre les deux, il existe des ressorts d’amarrage en acier inoxydable, des ressorts silencieux, des anneaux d’amarrage ou des systèmes élastiques amovibles. Le prix est évidemment proportionnel au tonnage du bateau et aux charges à absorber. Il est évident que pour un bateau de moins de 5 tonnes, il est insensé de dépenser plus que nécessaire pour s’équiper d’un amortisseur surdimensionné par rapport à vos besoins réels. De même que pour un yacht de taille moyenne, il est insensé de chercher à faire des économies en achetant un amortisseur en caoutchouc pour quelques dizaines d’euros.

Avantages et inconvénients des différents ressorts d’amarrage

La dépense est donc proportionnelle aux charges du bateau, mais il est toujours possible de choisir de dépenser plus ou moins. Ressorts en acier coûtent moins cher que les systèmes en élastomère, mais ont une durée de vie plus courte et doivent être remplacés plus fréquemment, tout en étant plus lourds. Ressorts du silencieux sont plus chers que les ressorts classiques, mais ne grincent pas. Ressorts en caoutchouc sont les moins chers, mais sont généralement efficaces sur les bateaux qui ne dépassent pas un certain tonnage. Les amortisseurs thermoplastiques peuvent être une alternative viable aux ressorts traditionnels, étant moins chers dans certains cas, mais le cas spécifique doit être évalué.

Il n’y a donc pas de choix unique et beaucoup dépend du pouvoir d’achat du plaisancier. C’est au concessionnaire d’orienter le client vers le “bon” produit, c’est-à-dire un amortisseur correspondant à ses besoins réels et à son budget. Dans ce cas également la règle de la sécurité récompensée s’applique toujours en choisissant des produits légèrement surdimensionnés plutôt que des produits moins chers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.