Poimo, le premier vélo électrique gonflable qui peut être rangé dans un casier

Conçu par l’Université de Tokyo, il s’appelle Poimo, il ressemble à un manga japonais mais c’est tout sauf un jouet. Au contraire, c’est le premier ebike gonflable avec un moteur électrique et son rangement à bord est très facile….

Souvent, lors d’une croisière ou d’un transfert, lorsqu’on fait escale dans un port, sur une petite île ou dans un joli village le long de la côte, un moyen de transport s’avère pratique pour se déplacer sans devoir gruger des kilomètres à pied. L’idéal est un beau vélo, un moyen de transport écologique, intelligent et sain pour le corps et l’esprit.

L’intérêt croissant pour ce moyen de locomotion, y compris de la part des marins, a incité les fabricants de bicyclettes à les concevoir également pour un usage récréatif, améliorant ainsi considérablement la qualité des modèles, qui peuvent également être utilisés en toute sécurité dans le milieu marin grâce à des matériaux et des composants qui ne craignent pas le sel. Les plus populaires à emporter sur un bateau sont bien sûr les modèles de vélos pliants, qui sont solides, légers et faciles à ranger à bord. Mais aujourd’hui, grâce à la récente révolution de la micro-mobilité, un nouveau deux-roues plutôt révolutionnaire arrive de l’Est et pourrait également être utile aux plaisanciers.

Nouveau : un cadre gonflable sans pédale

Il s’agit de Poimo et c’est le premier vélo électrique gonflable qui peut être rangé dans un casier. Comme son nom l’indique, qui signifie “Mobilité POrtable et Gonflable”, il ne possède pas de cadre rigide. Il ressemble davantage à un jouet manga gonflable, mais il s’agit en fait d’un véritable véhicule bourré de technologie. Il se compose d’une grande chambre à air en Tpu (polyuréthane thermoplastique) à l’arrière qui fait office de cadre et de selle, et d’un tube avant qui devient le guidon. Le tout est gonflé à l’aide d’une pompe électrique pratique ou d’une pompe à pied ou manuelle classique.

Une fois gonflé, vous pouvez fixer les composants rigides, c’est-à-dire les quatre roues, le moteur électrique et les deux boutons sans fil qui vous permettent de le faire fonctionner. Et les pédales ? C’est simple, il n’y en a pas ! L’opération ne prend que quelques minutes et, une fois de retour dans le bateau, Poimo peut être replié pour être rangé n’importe où. Le poids total est de 5,5 kilogrammes.

Un exemple de micro-mobilité made in Japan

L’e-bike Poimo a été créé par des chercheurs de l’Université de Tokyo comme un système de micro-mobilité sûr, portable et confortable. En plus de la légèreté et de la commodité, la structure gonflable peut également minimiser les dommages en cas d’accident. Pour l’instant, Poimo n’est qu’un prototype, mais les quelques personnes qui ont eu la chance de le tester sur la route affirment qu’il est plus solide et plus stable qu’il ne le suggère à première vue. Les créateurs s’efforcent également de le rendre encore plus léger et plus pratique, d’accroître sa sécurité et sa stabilité et, surtout, de trouver le moyen de le produire à un prix compétitif.

Cependant, il ne s’agit pas seulement d’une question de technologie : le véritable défi d’un engin aussi spécial est de le rendre socialement acceptable. Les plaisanciers sont généralement les premiers sceptiques lorsqu’il s’agit d’apporter de nouvelles choses à bord, mais qui sait, peut-être que dans quelques années, nos ports verront aussi ces vélos électriques gonflables innovants virevolter…

Comment choisir une planche gonflable Sup

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.