Le nom du bateau – iNautia

Pour un propriétaire, donner un nom à son bateau est essentiel, tant pour des raisons “sentimentales” que pratiques. C’est pourquoi tous les bateaux portent traditionnellement leur nom estampillé sur le côté ou la poupe. Dans cet article, nous présentons les lois en vigueur, les procédures d’obtention et de changement de nom d’un bateau, ainsi que les superstitions qui entourent cette pratique.

  • Il est nécessaire de donner un nom à son bateau pour pouvoir l’identifier en cas d’urgence ou pour effectuer toute sorte de procédure.
  • La dénomination du bateau est réglementée par une série de procédures établies par la loi ; il est possible de changer le nom du bateau malgré une ancienne légende disant que cela porte malheur.

Pourquoi donner un nom à un bateau ?

La question du nom dérive d’une ancienne croyance des marins qui, considérant le bateau comme une personne, avaient l’habitude de lui donner un nom, de sorte qu’un bateau sans nom était pratiquement inconcevable.

Aujourd’hui encore, l’attribution d’un nom au bateau est essentielle, car elle permet également de nous identifier de manière unique avant d’effectuer toute sorte de démarche : par exemple, pour demander par radio l’amarrage dans un port inconnu, ou pour demander à la marine de nous aider à accoster dans notre port d’attache, ou encore pour demander de l’aide lorsque nous sommes en haute mer à la suite d’une panne ou de toute autre urgence.

Législation sur le nom du bateau

L’immatriculation des bateaux de plaisance est régie par le titre II du décret législatif n° 171 du 18 juillet 2005, mis à jour en dernier lieu par la loi sur l’immatriculation des bateaux de plaisance. Décret législatif n° 229 du 3 novembre 2017.

Avant de poursuivre, il est toutefois important de faire une distinction entre les embarcations et les bateaux de plaisance.

Vaisseaux : sompagnies de moins de 10 mètres de long et exemptées d’immatriculation, donc sans permis de navigation et avec seulement un livret moteur (inboard ou hors-bord). Pour les bateaux, l’attribution d’un nom est facultative, même si, en fait, pratiquement tous l’ont par tradition.

Bateaux de plaisance : sont les bateaux de plus de 10 mètres et doivent être enregistrés ; le nom du bateau doit donc également être enregistré.

liguria-nautica Pour les bateaux, le nom est facultatif, tandis que pour les bateaux de plaisance, il est obligatoire.

Procédures et documents pour la dénomination

Lorsque nous achetons un nouveau bateau, nous devons être clairs dès le départ sur le nom que nous voulons lui donner, car cela sera nécessaire pour préparer toute la documentation. Pour attribuer le nom, il faut présenter une demande à la capitainerie du port avec une copie de la carte d’identité et du permis de navigation en cours de validité ; il faut ensuite verser 15 euros à la trésorerie provinciale locale, en joignant un timbre fiscal et en indiquant le nom que l’on souhaite attribuer au bateau, ainsi qu’une alternative éventuelle s’il existe déjà un nom équivalent dans le compartiment maritime auquel on appartient.

Cette obligation est valable au niveau international et sert à nous identifier partout où nous allons. Ainsi, dans la documentation du bateau, le nom apparaîtra toujours avec la plaque et les coordonnées du propriétaire. En Italie, le nom du bateau doit être enregistré dans les documents suivants :

  • Extrait du RID
  • Permis de navigation
  • Certificat de navigabilité
  • Certificat de sécurité
  • Licence RTF (licence d’exploitation radio)
  • Assurance responsabilité civile

Le nom du navire doit également être communiqué lors de la demande du numéro MMSI (Maritime Mobile Service Identity), c’est-à-dire le nom du navire.identifiant du service mobile maritime, composé de neuf chiffres (les trois premiers correspondent au numéro d’identification du pays et les six autres servent à identifier notre bateau). Une autre pratique particulièrement recommandée, bien que non obligatoire, est que tous les gilets de sauvetage à bord portent le nom du bateau auquel ils appartiennent.

Plus d’informations sur :

Documents et taxes pour l’achat d’un bateau

Documentation à bord

Documents obligatoires à conserver à bord

skipper_magellanostore-it1_ Il est recommandé que tous les gilets de sauvetage à bord portent le nom du bateau auquel ils appartiennent. Photo : Magellan

Changer le nom du bateau

Légende et superstition

Dans les temps anciens, les pirates avaient l’habitude de changer le nom de leurs navires afin d’échapper à la loi après leurs méfaits. La légende de la malchance provoquée par le changement de nom d’un bateau semble avoir été introduite par la marine britannique comme une ultime tentative pour décourager les flibustiers de changer le nom de leurs navires ; les pirates, connus pour leurs superstitions, ont commencé à répandre des histoires de naufrages et de fins horribles arrivées aux équipages qui naviguaient à bord de navires portant des noms différents de l’original.

On dit aussi que le volume de la légende a été augmenté par les compagnies d’assurance pour éviter de payer des primes aux navires déclarés coulés, mais qui étaient en fait utilisés à des fins plus ou moins criminelles sous un autre nom.

Nom du bateau Donner un nom au bateau n’est obligatoire que pour les bateaux de plus de 10 mètres, mais les bateaux plus petits ont aussi traditionnellement un nom.

Pour contrer la légende de la malchance, les pirates prétendaient qu’une fois le nom du bateau changé, la plaque portant le nom original devait être cachée à bord pour éviter la malchance. Cela a involontairement aidé les compagnies d’assurance puisque, lorsqu’elles ont localisé l’épave, elles ont pu trouver le nom original du navire coulé parmi ses restes.

Procédures

Malgré ces superstitions, il est permis de changer le nom d’un bateau en seconde main. La procédure est la même que pour l’attribution d’un nom : présentez une demande à la capitainerie du port avec une copie de votre carte d’identité et de votre permis de navigation en cours de validité ; versez ensuite 15 euros à la trésorerie provinciale locale, en joignant un timbre fiscal et en indiquant le nom que vous souhaitez donner au bateau, ainsi qu’une alternative éventuelle s’il existe déjà un nom équivalent dans le compartiment maritime auquel vous appartenez. È Il est recommandé d’effectuer le changement immédiatement après le transfert de propriété et d’enregistrer le changement immédiatement sur le permis de navigation également.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.